Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 15:25

Est-ce que je vais aller, piquer, une photo sur Google pour illustrer ce qui va suivre ? Voyons voir ! Tout bien réfléchi... NON !

J'ajouterai une illustration "ultérieurement"... et en principe, ce devrait être une photo prise par moi ! A savoir, si Dieu veut, bientôt...

Le slam était écrit...

 

Un nom de Ville ?

 

Ce matin, en train de faire briller la lampe d’Aladin

Soudain… turban et pantalon bouffant, un génie surgit :

- Salut à toi femme de Marseille, vite fais un vœu,

un seul vœu. Sois tranquille, donnes-moi juste un nom de ville

tu y seras transportée !

 

Un nom de ville, comme ça,

D’un coup d’un seul, abracadabra

Ma foi, je ne sais pas !

- Dépêches-toi, dit le génie.

 

Partir à la dérive vers d’autres rives ?

Je sais : Constantinople.

La cité aux sept collines, pour pister mes racines constantines.

- Constantinople n’existe plus, dit le génie.

- Génie, voyons c’est une  façon de dire

Byzance, Constantinople, Istanbul, ce sera comme tu voudras.

 

Et c’est ainsi que me voici

A traverser le Grand Bazar, effluves poivrées et sacs d’épice

Marchands d’tapis, motifs persans, tapis volants ?

 

C’est comme ça que me voilà

A déambuler entre la 3ème et la 6èmecolline

A entrer dans des églises byzantines

même pas mentionnées dans les guides de voyage

Et pour les matins blafards à m’emplir le regard

Du dôme étincelant de Ste. Sophie au soleil de midi.

 

C’est ainsi que me voici

A flâner dans les quartiers de La Corne d’Or.

Oh ! Ce vieux stambouliote-ci n’est-il pas la photocopie

Du cliché jauni du grand-père disparu sans l’avoir connu ?

 

Et c’est comme ça que me voilà

A explorer la caverne d’Ali baba de cette métropole là,

le Palais de Topkapi !

- Jules, combien de nuits où je me suis endormie

héroïne de ton film échafaudant des plans et chipant

Le Kancar le poignard star aux trois émeraudes obèses

et oblongues.

 

Et me voici et me voilà

A me perdre sur les rives du Bosphore

Effarée devant le défilé des tankers couturés d’or noir

Venu tout droit de cette mer qu’on appelle aussi : noire

Pour un peu plus tard monter sur un ferry

Entre l’Europe et l’Asie.

 

Et encore plus tard

Me laisser choir sur un fauteuil bancal

D’une pâtisserie orientale

En glissant pour les soirs de cafard

Dans un tiroir de ma mémoire

Le décor de céramiques bleutées et de vitraux Art déco.

 

Passons en fraude sur l’émotion et les vibrations

Arrive la tasse de café turc, les loukoums et les baklavas

Inch Allah!

 

 

Jeannine Anziani

(Publié page 43 Du quotidien à voix haute - Editions Manoirante)

           

Partager cet article

Repost 0
Published by Philomène - dans Du SLAM
commenter cet article

commentaires

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche