Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 12:12

Nous sommes le dimanche 16 avril 2014 et demain nous quittons Stamboul, retour à la maison. Mais en ce dernier jour ici, j'ai le coeur qui palpite sur un rythme inhabituel. Aujourd'hui nous allons à Ortakoï (prononcez Ortakeuil).

La voix de mon père résonne encore à mon oreille :

- Mon père était de Kuzguncuk (entendez Kouskounjiouk) et ma mère d'Ortakoï.

Aussi loin que je m'en souvienne, ces noms.chantaient en moi, nourrissaient mon imaginaire. Je les répétais parfois en boucle : Ortakeuil - Kouskounjiouk - Ortakeuil... Peut-être, déjà, une attirance pour les mots, les sonorités...

Mais aucune image derrière les mots. J'avais seulement appris qu'Ortakoï était sur la rive européenne et Kuzguncuk sur la rive asiatique. Un monde virtuel, irréel.

Et aujourd'hui, la fiction va devenir réalité.

 

Une découverte : Kuzguncuk est exactement en face d'Ortakoï

Une découverte : Kuzguncuk est exactement en face d'Ortakoï

Par rapport à notre hôtel, situé en plein centre historique, à Sultanahmet, Ortakoï est à des kilomètres, tout au bout du bout d'Istanbul, juste avant le grand pont du Bosphore. Qu'il faudrait emprunter pour se rendre à Kuzgunguk.

Mais finalement, nous avons décidé de rester sur cette rive, il n'y a rien de particulier à voir à Kuzgunguk dit Le Routard. Par contre, Ortakoï, le quartier de ma grand-mère (que je n'ai pas connue) est devenu ces derniers temps l'un des quartiers les plus populaires, un des lieux les plus branchés de la ville, surtout le week-end.

Vu que des centaines de taxis jaunes se faufilent dans la ville, aucun problème, en sortant de l'hôtel pour en choper un au passage.

Les taxis jaunes de Stamboul n'ont seulement sont très nombreux, mais on peut les prendre en maraude. A noter : leurs conducteurs sont toujours en costume cravate...

Istanbul : 6ème jour

En fait, Ortakoï se concentre sur un minuscule périmètre. Quelques ruelles aux joiles boutiques, puis on déboule sur une place en bordure du Bosphore. Totalement magique je dois dire. L'Homme aussi est sous le charme.

Il y a les navires qui passent... des nuées de  pigeons (un vendeur propose des graines à leur jeter) qui s''envolent devant vos pieds, une mosquée imposante qui fait de la figuration, et de mutiples petits restaurants les uns à côté des autres.

"La comparaison est un processus d'évasion". Mais des fois, ça aide. Alors imaginez un peu de Cassis ou de Saint-Tropez mais avec beaucoup plus d'authenticité, et surtout sans le côté bling-bling.

Istanbul : 6ème jour

Comme les bancs ne manquent pas, ne reste plus qu'à nous asseoir, face au fleuve, et à méditer. Je suis émue, bien sûr. Et étonnée. J'avais plutôt imaginé un quartier misérable... et Ortakoï est si plaisant. Quoique ce n'était peut-être pas le cas à la fin du XIXème siècle. Mais ces étroites ruelles, les petites maisons de bois à trois étages, la synagogue n'ont probablement pas beaucoup changé.

Songer : ELLE est née ici, a vécu ici, a regardé ce paysage, et puis. Probablement son mariage a été arrangé, c'était le cas le plus courant dans les années 1900. LUI, il est venu de l'autre côté du fleuve.

Quelques années après, ils ont quitté Istanbul, ont émigré en France. Je ne sais même pas pour quelle raison profonde, mais faut-il toujours savoir le pourquoi des choses ?

Et moi, pourquoi avais-je tant besoin de faire cette sorte de pèlerinage, de retour en arrière ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Philomène - dans Voyages...
commenter cet article

commentaires

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche