Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 13:53
"Mon" Charlie Hebdo

Mercredi 14 janvier : j'ai mis le réveil à 7 h. Pas lavée, sans petit déjeuner, je m'habille à la hâte, saute dans la voiture ; direction mon marchand de journaux. Effarement devant la file de bagnoles stationnée devant, mais déjà sceptique devant la mine déçue des gens qui sortent du petit magasin, j'entre tout de même. Le marchand me rit au nez :

- Pftt ! J'ai eu juste dix exemplaires. Revenez demain !

Qu'à cela ne tienne. A la suite de la dame qui me précédait, je reprends ma voiture, fonce à la Presse située un peu plus bas. Une affiche sur la vitrine indique :

Plus de Charlie Hebdo, peut-être demain.

La dame qui me précédait entre tout de même dans la boutique,je la suis, un monsieur me suit...

- Non, y en a plus, désolé, affirme le gérant.

Flûte et zut ! Mais Bah ! refusant de m'avouer vaincue, je fonce vers un autre kiosque.

Au bout du septième, force est de constater que j'aurais pas de Charlie aujourd'hui. Ne me reste qu'à retourner bredouille à la maison.

"Mon" Charlie Hebdo

Jeudi 15 janvier : j'ai mis le réveil à 7 heures moins un quart. Pas lavée, sans petit déjeuner, je m'habillle à la hâte, saute dans la voiture ; direction mon marchand de journaux. Cette fois-ci, pas de file de voitures devant le magasin, c'est plutôt bon signe.

Las, le marchand me rit à nouveau au nez... ne me reste plus qu'à reprendre ma voiture. Mais au lieu de refaire la tournée de la veille, je pars dans l'autre sens.

Deuxième point de vente, zéro à zéro. Au troisième, il y a quelques personnes devant la porte. Je me gare fissa et les rejoins. La jeune femme devant moi m'annonce :

- Il n'a eu que cinq exemplaires et je suis la dernière !

Refusant la malchance, j'attends de voir le propriétaire en personne qui ne fait entrer les gens que un par un. Hélas il me confirme que je porte bien le numéro 6 et qu'il n'avait que 5 Charlie...

Sur le chemin du retour, je m'arrêterai encore à une autre Presse, sans plus de résultat. Puis chez mon marchand habituel pour lui demander de me mettre sur sa liste d'attente :

- J'en ai déjà 150 en attente !  Qu'est-ce vous croyez ! La télé ? Faut pas croire la télé !!!  Alors plus personne sur liste d'attente, à moins que votre Hebdo, vous le vouliez en juillet ou en août !

Il me regarde d'un tel air sarcastique qu'illico je décide que désormais j'achèterai mes larges enveloppes beiges, mes grands cahiers à spirales et autres articles de papeterie ailleurs.

Quel sale type !

Enfin, pour me consoler, à défaut de Charlie, j'ai des croissants frais...

"Mon" Charlie Hebdo

Vendredi 17 janvier : j'ai mis le réveil à 6 h et demi ! Pas lavée, sans petit déjeuner, je m'habille à la hâte, saute dans ma voiture, direction la Presse où j'ai failli avoir Charlie ! Le magasin n'est pas encore ouvert et il n'y a qu'une seule personne attendant devant... Je me gare en face et rejoint la jeune femme. Sur la vitre de la boutique, il y a une pancarte :

Plus de Charlie Hebdo

- Vous avez vu ? dis-je à la dame.

- Ah ! Mais je suis sûre que c'est l'affiche d'hier qu'il n'a pas enlevée...

Espérons, ce serait idiot d'attendre pour rien. En même temps, cette fois-ci, je commence à y croire, je suis la DEUXIEME, la file d'attente s'allonge. Le Point Presse ouvre à 7 h. Longues minutes solidaires dans un petit mistral frisquet qui se lève.

Et 7 heures arrive, le mrchand ouvre :

- Il y a 17 exemplaires ! Un seul exemplaire par personne et vous entrez un par un !

Petite douzaine sur le trottoir, nous nous regardons tous le sourire aux lèvres. Un grand "Ah !" de satisfaction soulève toutes les poitrines...

Partager cet article

Repost 0
Published by Philomène - dans Ecrivants - écrivains
commenter cet article

commentaires

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche