Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 07:30

Hier, 24 avril 2015, jour de la commémoration centenaire du génocide arménien.

Forcément, je le sais.

Forcément je n'y pense pas tout au long de la journée, rattrapée par mes misérables soucis quotidiens dont le récurrent : "putain, pourquoi, au bout d'un an d'attente, Pola en Corse n'arrive-t-il toujours pas ?

Hier, 24 avril 2015, à 15 h 30, je dois aller chercher Petit-Fils à son collège.

Normalement, j'ai entre dix et quinze minutes de trajet pour aller de mon domicile à l'école. Là, arrivée à mi-parcours, problème. Embouteillage. L'avenue du Prado, dans les deux sens est fermée à la circulation. Je suppute une manifestation, laquelle ? Aucune idée... bloquées que sont mes cellules grises sur un seul but : arrivée à me faufiler, à traverser...

Je vois les minutes tourner... J'imagine Petit-Fils en train d'attendre sur le pavé, de chercher à me joindre. Sauf que... j'ai oublié mon portable à la maison !

Enfin; j'arrive au collège avec seulement dix minutes de retard,ouf ! ça aurait pu être pire.

J'explique mon retard et affirme bravement :

- Le Prado est fermé, on va le contourner.

Dans ma tête, l'itinéraire "bis" que je viens d'emprunter se déroule à l'envers.

Sauf que les choses se compliquent dans ce sens du retour. Dans ce sens-là, l'embouteillage est monumental. Les minutes passent. Bah ! Petit-Fils est avec moi, soyons zen.

Enfin, nous arrivons au bout de 3/4 d'heure, au carrefour du Prado mais cette fois-ci, impossible de traverser ! La manifestion défile sous nos yeux, défilé des arméniens de Marseille. J'aurais du deviner.

Petit-Fils est ravi, il n'a jamais vu de manifestation de sa vie ! J'explicite la cause du défilé.

Je prononce "génocide". Il ne sait pas ce que le mot signifie.

Photo du net

Photo du net

Bon sang ! Il a douze ans, il est en sixième et le prof d'histoire n'a pas saisi l'opportunité de cette commémoration pour dire quelques mots ? Ah ! ça ne doit pas figurer au programme...

Alors, ne me reste plus qu'à expliquer, a minima. A dire que l'appellation "génocide" recouvre, notamment, une intention, une planification, des transferts forcés, un massacre de masse mais aussi une volonté d'effacer les traces des crimes. Puis indiquer que les arméniens sont chrétiens, et qu'en 1915, une grande majorité vivait en Turquie, un pays musulman.

- Il y a eu un million cinq cent mille morts.

Et justement, les cris "Turcs assassins" retentissent, des banderoles s'affichent. Petit-fils annonce tranquillement :

Un million cinq cent mille morts ? Ouh ! là ! Ils ont raison de manifester. Hé !  là ! S'il y a un musulman qui passe, ils n'ont qu'à le tuer !

Oups ! A présent expliquer que tuer n'est pas la solution, qu'il faut savoir pardonner; que ce n'est pas parce qu'on a eu (ou qu'on a) affaire à des barbares que l'on doit à son tour se conduire comme des barbares.

A l'arrière de la voiture, je sens Petit-fils dubitatif.

Photo du net

Photo du net

Au bout d'heure, nous sommes arrivés à la maison. Je ne peux m'empêcher de penser qu'il y a cent ans, certains ne sont plus jamais "rentrés à la maison".

Partager cet article

Repost 0
Published by Philomène - dans Des histoires
commenter cet article

commentaires

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche