Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 11:10

SIFNOS

Lundi 30 mai :

Petit-déjeuner au bord de la piscine de notre si charmant hôtel est bien agréable ! Ensuite, nous prenons la voiture... qui a l'embrayage qui chauffe... et marquons un premier arrêt à Apollonia (tous les noms se ressemblent...) située à 5,5 km du port et qui est la capitale de l'île.

Petite balade pédestre dans les escaliers resserrés de la toute blanche petite ville avant de repartir pour le "port de pêche" de Faros, décrit comme adorable par le guide du Routard. En cours de route, nous croisons un homme sur son âne...

 

Un des (multiples...) escaliers d'Appollonia et l'homme sur son âne qui marquera une pause le temps de la photo !
Un des (multiples...) escaliers d'Appollonia et l'homme sur son âne qui marquera une pause le temps de la photo !
Un des (multiples...) escaliers d'Appollonia et l'homme sur son âne qui marquera une pause le temps de la photo !

Un des (multiples...) escaliers d'Appollonia et l'homme sur son âne qui marquera une pause le temps de la photo !

Sauf que, comme je vous l'ai dit déjà, les panneaux grecs d'indication... sont parfois uniquement écrit en cyrillique... donc... nous nous trompons de route ! Pourtant il n'y en a pas cinquante mille... mais voilà,  nous nous retrouvons dans la direction de Vathy. Vite, vite, je regarde ce qu'en dit le Routard ! 

Comme il n'en dit que du bien, ne reste plus qu'à modifier le programme ! Nous ne le regretterons pas.

Le site est superbe, au fond d'une grande baie bien protégée. Une longue plage sablo-caillouteuse aux eaux cristallines donne furieusement envie de s'y jeter dedans ! Mais comme c'est déjà l'heure du repas, nous suivons à nouveau les indications de notre indispensable guide. Il faut donc parcourir cette première longue plage, passer un monastère pour parvenir à un autre petit bout de plage.

Et là, c'est l'extase ! 

Les pieds dans le sable, la mer à quelques pas. Une table à la taverne Tsikali. "Pic moment" inoubliable. Des calamars (encore mais impossible de résister) pour L'Homme, des Iman d'aubergines de folie pour moi, une carafe de rosé frais. Entre parenthèses leurs vins en carage, blancs, rouges ou rosés sont délicieux pour un prix dérisoire !

J'ai comme une furieuse envie de venir m'installer ici le reste de ma vie !

Vathy - La taverne Tsikali et ses tamaris phénoménaux cachée derrière le monastère - les deux plages...
Vathy - La taverne Tsikali et ses tamaris phénoménaux cachée derrière le monastère - les deux plages...
Vathy - La taverne Tsikali et ses tamaris phénoménaux cachée derrière le monastère - les deux plages...
Vathy - La taverne Tsikali et ses tamaris phénoménaux cachée derrière le monastère - les deux plages...
Vathy - La taverne Tsikali et ses tamaris phénoménaux cachée derrière le monastère - les deux plages...
Vathy - La taverne Tsikali et ses tamaris phénoménaux cachée derrière le monastère - les deux plages...
Vathy - La taverne Tsikali et ses tamaris phénoménaux cachée derrière le monastère - les deux plages...

Vathy - La taverne Tsikali et ses tamaris phénoménaux cachée derrière le monastère - les deux plages...

Après le repas, forcément, repos sur le sable. Mais je vais rapidement avoir envie de me jeter dans l'eau cristalline. Encore un peu fraîche...

Au fait, en arrivant à Vathy, je me suis rendue compte que j'avais perdu mes lunettes de soleil... probablement en parcourant les ruelles d'Appollonia, car je les avais en partant ce matin. Heureusement mieux valait perdre celles-ci, même si elles étaient quasiment neuves, que les lunettes de vue !

Disons que c'est la rançon d'avoir, depuis l'opération de la cataracte, deux paires de lunettes. Grrrrrrrrrrrr.

Adieu lunettes de soleil !

Adieu lunettes de soleil !

Partager cet article

Repost 0
Published by Philomène - dans Voyages
commenter cet article

commentaires

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche