Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 18:53

SIFNOS - SERIFOS

Mercredi 1er juin :

Stella, la propriétaire de l'hôtel nous a vanté les charmes de Kastro, un village perché habité depuis les temps préhistoriques. Le rempart est formé de maisons serrées les unes contre les autres.

C'est notre dernier jour à Sifnos et comme notre bateau pour Sérifos est à 18 h 5, nous préférons faire une balade seulement le matin, manger à l'extérieur et revenir passer l'aprem au bord de la piscine. Kastro, qui se trouve à environ 20 kms de Kamarès se prête donc au programme.

Sauf que, arrivés sur place, nous constatons que le village perché est VRAIMENT perché ! Et L'Homme ne se sent pas de monter... car il faut se garer en bas de la petite cité...

Aussi, une fois encore, nous changeons le programme au dernier moment. Et décidons d'aller voir la plage de Platis Gialos. Las, déception ! Si la plage est de sable fin, la longue avenue qui la borde n'est pas très intéressante. Bref, nous n'allons pas non plus rester là et reprenons la direction de Faros qui nous avait séduits.

Dernier repas à Sifnos sur le charmant petit port

Et puis le moment de rendre la Suzuki arrive, l'embarcadère pour Sifnos est juste à côté.

Au revoir chère et charmante île.

 

Kamarès et l'hôtel Margado sur sa colline - Embarquement pour Sérifos
Kamarès et l'hôtel Margado sur sa colline - Embarquement pour Sérifos
Kamarès et l'hôtel Margado sur sa colline - Embarquement pour Sérifos

Kamarès et l'hôtel Margado sur sa colline - Embarquement pour Sérifos

35 minutes après nous débarquons à Sérifos. Comme d'hab. des gens de notre nouvel hôtel sont venus nous chercher.

Seulement, oups ! Pour la première fois, l'hôtel nous déçoit, surtout moi ! La position géographique sur une longue plage de sable blanc est idéale mais pour le reste, pas trop de charme. Petite chambre désuette et tristounette en plein nord, minuscule douche.

D'autre part, nous réalisons qu'en fait l'hôtel n'ouvrira que le vendredi soir, nous sommes seuls, ça fait bizarre.

En même temps, les gens de l'hôtel sont adorables, aux petits soins pour nous. Le restaurant de l'hôtel n'est pas ouvert non plus et comme nous n'aurons notre voiture que demain matin, pour nous éviter de nous rendre sur le port où se concentrent tous les commerces, mais qui se trouve à dix minutes à pied... ils proposent de nous préparer pour ce soir une "greek salad".

Bon, sympa mais je vais avoir du mal à m'endormir... dans ce cadre pas vraiment enchanteur.

L'Homme, plus philosophe, dit "bah ! on ne reste que quatre jours"... et ils sont tellement gentils.

La plage de Livadakia où se situe notre hôtel et le bar-restaurant de l'hôtel (dommage que les fauteuils soient dans un état lamentable...)
La plage de Livadakia où se situe notre hôtel et le bar-restaurant de l'hôtel (dommage que les fauteuils soient dans un état lamentable...)
La plage de Livadakia où se situe notre hôtel et le bar-restaurant de l'hôtel (dommage que les fauteuils soient dans un état lamentable...)

La plage de Livadakia où se situe notre hôtel et le bar-restaurant de l'hôtel (dommage que les fauteuils soient dans un état lamentable...)

q

Partager cet article

Repost 0
Published by Philomène - dans Voyages
commenter cet article

commentaires

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche