Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 08:45
Le marché couvert d'Antibes

Le marché couvert d'Antibes

Il est possible que je sois nostalgique de mon enfance, parce qu'elle a été lumineuse. Quoiqu'il en soit, revenir sur ses pas est une grâce accordée.

Aussi, quand l'occasion se présente, pour quelques instants, de retrouver des lieux, forcément associés à des images, en ressentir la force et la douceur, devient alors un délicat bonheur à savourer sans se poser trop de questions.

Le marché couvert d'Antibes, sous son architecture à la Baltard, gravé à jamais dans mon esprit, est à ranger dans la catégorie. Ici, rien n'a changé, ou presque.

Les étals des marchands, les blettes du jardin (achetées !), les salades Trevise.
Les étals des marchands, les blettes du jardin (achetées !), les salades Trevise.
Les étals des marchands, les blettes du jardin (achetées !), les salades Trevise.

Les étals des marchands, les blettes du jardin (achetées !), les salades Trevise.

Après le marché, le pèlerinage à Antibes passe par la plage de la Salis : notre plage du matin, une certaine rue qui y débouche, une ancienne pension de famille, la dernière villa louée. Or, petit miracle, ici encore, presque rien n'a changé.

Ce n'est pas que je sois absolument conservatrice, mais c'est que la plupart du temps, quand L'Homme démolit, c'est pour enlaidir les paysages... 

La plage de la Gravette (sous les remparts), l'ancienne pension Helvetia, la villa "Pigeon vole" (sans nom aujourd'hui)
La plage de la Gravette (sous les remparts), l'ancienne pension Helvetia, la villa "Pigeon vole" (sans nom aujourd'hui)
La plage de la Gravette (sous les remparts), l'ancienne pension Helvetia, la villa "Pigeon vole" (sans nom aujourd'hui)
La plage de la Gravette (sous les remparts), l'ancienne pension Helvetia, la villa "Pigeon vole" (sans nom aujourd'hui)
La plage de la Gravette (sous les remparts), l'ancienne pension Helvetia, la villa "Pigeon vole" (sans nom aujourd'hui)
La plage de la Gravette (sous les remparts), l'ancienne pension Helvetia, la villa "Pigeon vole" (sans nom aujourd'hui)

La plage de la Gravette (sous les remparts), l'ancienne pension Helvetia, la villa "Pigeon vole" (sans nom aujourd'hui)

Vous l'avez peut-être un jour ressenti, l'émotion qui vous envahit, en retrouvant un lieu cher à votre cœur  et perdu de vue depuis longtemps. Aussi vous comprendrez aisément le sentiment qui est monté en moi, au fur et à mesure que notre voiture montait, elle, en direction du phare de La Garoupe.

A l'époque, nous y montions à pied, c'était la balade de fin de journée.

Le phare de La Garoupe
Le phare de La Garoupe
Le phare de La Garoupe
Le phare de La Garoupe
Le phare de La Garoupe

Le phare de La Garoupe

La plage de La Garoupe, notre plage d'après-midi, comme celle de la Salis avait revêtu ses habits d'hiver. Mais les chers fantômes de mes étés salés-sucrés étaient au rendez-vous.

Le Petit Robert donne comme définition de la nostalgie : "regret mélancolique (d'une chose révolue ou de ce qu'on a pas connu). Ai-je des regrets ? Je ne crois pas, pas de regrets mais c'est un peu comme quand on regarde un bel objet, un superbe tableau et qu'on ne peut s'empêcher de le trouver beau.

Mes souvenirs sont beaux. Et Dieu que la nostalgie est jolie !

 

La plage de La Garoupe et son phare dans le lointain
La plage de La Garoupe et son phare dans le lointain
La plage de La Garoupe et son phare dans le lointain
La plage de La Garoupe et son phare dans le lointain
La plage de La Garoupe et son phare dans le lointain

La plage de La Garoupe et son phare dans le lointain

Partager cet article

Repost 0
Published by Philomène - dans Voyages...
commenter cet article

commentaires

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

 

Recherche