Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 16:32

Oui, depuis quelques années, la période de Noël m'est devenue nostalgique. Je ne peux empêcher les souvenirs de revenir à la surface.

Ce sont des souvenirs heureux. Merci Papa, merci Maman pour tous ces époustouflants Noëls si magnifiques, extravagants, lumineux.

Noël 1969

Noël 1969

"L’étape du 24 décembre se déroulait dans notre famille d’une manière très rituelle. La crèche sur le buffet de la salle à manger de l’appartement du Prado ; un gigantesque sapin dans celle de la maison de campagne située à Mimet, un village entre Marseille et Aix-en-Provence où nous passions Noël. L’impératif annuel étant que ce sapin atteigne le plafond ! De la grandeur, de la démesure, toujours…

Mais l’essentiel ne se situait pas dans la dimension du sapin ; impalpable, insaisissable, flottait dans l’air une légèreté de l’être. Facilité d’être, sans en avoir la moindre conscience.

Après le souper, nous mettions des disques et tout le monde dansait ; ce qui étonnait souvent les amis ou la famille conviés à partager ce réveillon. L’attitude était-elle complètement religieuse ? Était-ce réellement sacré de danser pour fêter la naissance de l’enfant Jésus ?

Et pourquoi n’aurions-nous pas dansé le soir de Noël ?

En Provence existe la coutume du cacho-fio. Lors de cette cérémonie, le plus âgé en compagnie du caganis, c’est-à-dire le plus jeune, pose dans la cheminée une grosse bûche, celle qui est susceptible de se consumer le plus longtemps possible. Cette bûche se doit, traditionnellement, d'être issue d'un arbre fruitier.

Toute l'assemblée doit alors faire trois fois : symbole de la Trinité le tour de la table. Le plus jeune verse ensuite un verre de vin sur la bûche tandis que l'aïeul prononce des paroles de bénédiction. En provençal : « Alegre ! Diou nous alegre ! » se traduisant par :
« Dieu nous garde joyeux. »

Joyeux ? Exactement. Joyeux. Tout à fait. Nous étions joyeux à notre façon."

 

(Extrait du "Le plus petit des GRANDS magasins - Edilivre)

 

Noël 1973

Noël 1973

Dans ce temps-là, était-il suffisamment clair à mon esprit, le message de tolérance, d’amour et de liberté que signifiait la tradition provençale de faire une crèche, avec un père athé, laïc, et communiste, de fêter la naissance de Jésus, même en dansant ?

 

La crèche avec la dernière arrivée cette année : la marchande de morue
La crèche avec la dernière arrivée cette année : la marchande de morue

La crèche avec la dernière arrivée cette année : la marchande de morue

Partager cet article

Repost 0
Published by Philomène - dans De bric en vrac
commenter cet article

commentaires

Dominique Giré 01/01/2017 22:57

Merci d'avoir un peu partagé les noëls de ton enfance... C'était beau! C'est dans ton coeur pour toujours...
Nous aussi faisons une grande crèche à 4 mains qui donne de sa magie à tous ceux qui la regardent, et ça compte... Bonne Année!

Philomène 01/01/2017 23:51

Merci ^pour ce commentaire. Très bonne année à toi aussi.

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche