Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 20:01
L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE

La rue de La Cascade dégringole toujours vers l'anse de Maldormé et la Méditerranée. Ce matin, le soleil est déjà trop chaud pour une fin de février et, dans le lointain, des voiliers encalminés patientent dans l'attente d'un souffle de vent. Je descends, émotion à fleur de peau et du cœur, combien de fois l'ai-je empruntée cette ruelle déjà prometteuse d'un autre univers ?

L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE

Et me voici déjà sur la placette en bas de la rue ; en face, La Joconde n'a pas bougé, elle. La Joconde est l'ancien nom de la belle bastide jaune qui figure sur de nombreuses images de Marseille. Cela fait au moins quarante ans, voire plus, qu'elle se nomme désormais La Grande Ourse ! Sauf que, pour moi comme pour beaucoup d'habitants du coin, elle restera toujours La Joconde. D'ailleurs, je trouve que l'ancienne appellation lui sied beaucoup mieux ! 

L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE
L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE
L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE

J'emprunte l'escalier dit "de la pilotine", car il avait été construit pour que les pilotes du port embarquent par là. Je glisse un regard vers la droite, dans ma tête il y a encore une petite maison blanche et bleue, mais seulement dans ma tête... parce que mes yeux, eux, ne rencontrent que de la pierre grise. Seigneur, bien agressive et vilaine cette pierraille !

L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE
L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE

Maintenant, je me dirige vers la plage, là aussi des cabanons ont disparu ces dernières années pour laisser la place  à d'énormes tags... C'est mieux non ? Voyons, si les Affaires Maritimes prennent ce genre de décision, ce sont des gens compétents et sérieux n'est-ce pas ? qui savent ce qu'ils font !

L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE
L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE

Pauvre petit rescapé qui attend son temps de démolition, le cabanon Sardou est encore là. Oui, les parents de Michel Sardou y ont vécu après la guerre ou avant, je ne sais plus trop. Mais enfin, comme pour La Joconde, les gens du quartier ont toujours dit ainsi : le cabanon Sardou !

L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE
L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE
L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE
L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE

A présent, je suis sur la plage et je scrute, j'écarquille mes prunelles, en face, en face de moi, il n'y a plus RIEN qu'un mur imbécile et le rocher mis à nu. Mais comment les gens vont-ils faire pour aller se nicher dessus ? Car c'était bien le but, rendre le littoral à la population ? Ma foi, à part les crampons et les piolets, je ne vois pas bien. Et l'accès à la mer ? Parce qu'il était aussi question de ça. Alors plonger, à la rigueur. Mais remonter sur les rochers... ne sera pas à la portée de tous les barboteurs du dimanche !

L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE
L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE

Par contre, tiens, le GROS tuyau des eaux pluviales est toujours présent. Ils ont bien fait de le garder. Surtout qu'avant, il était presque totalement caché par le Kézako mais, à présent, il vous saute presque dessus et c'est vrai, c'est charmant ce truc !

L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE

J'ai mal au cœur, au propre et au figuré. Pourtant, histoire de boire le calice jusqu'à la lie, je fais le tour complet de l'anse et m'attarde à regarder encore et encore, l'espace vide. Trois dames sont arrêtées aussi à quelques pas de moi et je suis obligée d'entendre leur conversation. L'une d'entre elles explique que sa famille avait un des cabanons accrochés sur un des côtés de l'escalier de la plage. " Ah ! soupire-t-elle, on prenait l'apéro dehors sur la petite terrasse et les gens en passant nous disait qu'on avait bien de la chance. Mais c'était pas du tout de la jalousie. Ils étaient heureux pour nous et avec nous. C'est fini tout ça, ce pittoresque du cabanon provençal..."

Je ne peux m'empêcher d'annoncer "Moi, c'était le Kézaco !"

"Le Kézaco ? Oh Mon Dieu ! Quelle tristesse ! Le Kézaco... mais c'était plus qu'un cabanon, cette maison à l'allure grecque. Mais à quoi ça sert d'avoir tout démoli ici ? ça n'a plus d'âme, et si c'était utile et beau ce qu'ils font, on serait d'accord mais non, c'est stupide ! Sûr, il doit y en avoir un en haut lieu qui a du décider de raser tout par là... quelle misère et quelle injustice... parce que le parking de Passedat, lui, ils y touchent pas..."

L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE
L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE
L'anse de Maldormé 13007 MARSEILLE

Les trois dames sont parties, je m'en vais aussi en choisissant, justement, de remonter sur La Corniche en passant devant Le Petit Nice. Ces ruelles, tout de même, quel charme. Est-ce qu'on se croirait dans la deuxième ville de France ? Mais qui sait, peut-être qu'un jour, elles aussi, en haut lieu, quelqu'un décidera de les raser...

Partager cet article

Repost 0
Published by Philomène - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche