Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 08:04

Philippe, Simon et Max de l'atelier du Balthazar étaient là. Un musicien Fred nous a accompagné à la guitare, nous avons slamé, bu de la sangria, encore slamé. Au début de la soirée des rafales de vent nous avaient fait pensé que peut-être la ruelle de La Défonce n'était peut-être pas le meilleur endroit ce soir-là pour lancer des poèmes. Puis le vent s'est calmé. J'ai tout de même dit mon texte !

Le Vent

 

Remonter contre le vent, des idées reçues,

A laisser pourrir aux objets perdus ;

Nager à contre-courant, des illusions perdues

A récupérer aux objets perdus

Serait-ce l’option choisie, pour ma vie ?

 

Remonter contre le vent dans les temps anciens

Etait interdit pour tous les marins.

Remonter contre le vent dans nos temps à nous

Est-il bien permis pour tous les ringards qui à mon instar

N’ont pas réussi, comme on dit.

 

Remonter. Contre le vent de la lâcheté, ne pas laisser passer,

Facile à dire mais à faire, chimère ! Alors mettre aux enchères

Ses idées de monde parfait et monter dans la galère

De l’univers amer.

 

Remonter. Contre le vent des faux-semblants, des apparences, 

Facile à faire sans savoir-faire ? Chimère !

Alors oublier ses idées de monde parfait,

Se déguiser en corsaire et courir sur les mers.

 

Remonter. Contre le vent du mensonge, surtout en songes !

Facile à penser, sans juger ? Chimère le monde parfait

Reste plus qu’à ramer, à souffler sur ses doigts

Reste plus qu’à voguer mais jusqu’où, vers quoi ?

Plutôt plonger sous la couette, ensevelie dans sa cachette

Oubliant ses lunettes pour jouer à l’anachorète !

 

Dehors, le vent est trop fort

Chargé d’imbécile inhumanité, de sinistre  précarité,

D’inconsciente vulgarité…

Toujours lutter jour après jour

Contre le vent de la froideur face aux rafales rancœur,

Encore se battre… contre qui, contre soi ?

Remonter jusqu’où, vers quoi ?

Les Dieux sont là

Mais qui guette le faux pas ?

 

- Vent je t’en prie, aide-moi !

Un peu s’il te plaît, un tout petit peu

Je commence à fatiguer de t’avoir toujours en face

De toujours remonter au pré serré.

Vent s’il te plaît il est temps de me souffler

Un peu d’air chaud dans le dos.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philomène - dans Du SLAM
commenter cet article

commentaires

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche