Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 10:58

 

Michael refusait sa couleur, Michael ne voulait pas vieillir. Est-il le seul dans ce cas ? Le chanteur n'a fait que pousser à l'extrême un phénomène auquel nous sommes tous sensibles. Car lequel d'entre nous, en se regardant dans un miroir peut se sentir totalement satisfait de son apparence ? Même les êtres humains parmi les plus beaux, interwievés, confessent la plupart du temps ne pas s'aimer totalement.
Accepter.
Voilà ce qu'on devrait apprendre en premier.
J'ai dix huit ans et des cheveux frisés et je déteste mes cheveux frisés !
Qui va m'expliquer la relativité ?
Frisés ici = honnis
Frisés là-bas = beauté
Raides ou frisés, peu importe.
Parce que si je suis d'accord avec ma singularité, je prendrai aussi la particularité de l'autre.
Si je m'aime, j'aimerai l'autre.
J'ai dix huit ans, je suis belle et un accident va tout changer.
Qui va m'expliquer la fragilité ?
Parce que si je comprends qu'il suffit d'un instant pour que tout bascule, j'accorderai peut-être moins d'importance à l'apparence.

De toutes manières, nous ramons tous dans la même galère. Les années vont s'empiler, cassures, brisures, déchirures.
Celui-ci va se retrouver avec un ventre rebondi, une calvitie ; celle-là avec des rides, une peau flétrie, les cheveux qui blanchissent...
Voir au fil du temps son apparence se modifier... n'est pas une chose facile. En même temps, il n'est pas nécessaire de refuser la modernité, la chirurgie esthétique si vraiment nous pensons que cela est indispensable à notre moral "je me sentirai beaucoup mieux après".
Simplement Michael a poussé le système à l'extrême. La chirurgie a des limites. Tout a une limite.

"Supporte la disgrâce
d'un coeur égal.

Accepte l'adversité
comme inséparable
de la condition humaine.

Que faut-il comprendre par
""Supporte la disgrâce
d'un coeur égal" ?

La disgrâce n'est pas pire
que la faveur
Toutes deux engendrent la crainte.

Ne sois donc affecté
ni par la perte
ni par le gain.

Que faut-il comprendre par
"l'adversité est inséparable
de la condition humaine" ?

L'homme a un corps
c'est pourquoi
le malheur a prise sur lui.
S'il n'en possédait point,
quel événement
pourrait le frapper ?

C'est pourquoi,
à celui qui se soucie des autres
autant que de lui-même
on peut confier le monde.

Seul celui qui aime les autres
autant que lui-même
est digne de les gouverner.

(Tao Tö King - Lao-Tseu - Treize)


Oui, j'ai bien changé...
Smile ?


Partager cet article

Repost 0
Published by Philomène - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche