Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 16:45

"Depuis six mille ans, la guerre plaît aux peuples querelleurs,
Et Dieu perd son temps à faire les étoiles et les fleurs."
Victor Hugo (1802-1885) 

       Étoiles en perle, perle et strass, paille     Étoiles en perle, perle et strass, paille

Et nous que faisons-nous ?
Autour de nous, semons-nous des pleurs ou des fleurs ?

Et nous que faisons-nous ?
Choisissons-nous la peur ou optons-nous pour le bonheur ?

Nous que faisons-nous ?
Réfugions-nous dans la rancoeur ou préférons-nous la paix du coeur ?

Faisons-nous boudeur, querelleur, raideur et rabâcheur
ou faisons-nous joueur, raffineur, douceur et assembleur ?
                                                                              
Étoiles en perle, perle et strass, paille Allons !  
                             Accrocher des étoiles
                                 Dans nos yeux. 

4642068657_74eaee40e5.jpg 
 
 
Allons !
Enlever les voiles que nous avons posé sur nos âmes affamées.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philomène - dans Citations
commenter cet article

commentaires

Un inconnu dans la rue 29/12/2009 14:09


COMME UNE BOUTEILLE À LA MER…

Place de la Liberté, une jeune femme marche et tombe. Sous ce toit de nuages aux reflets d’argent, sous ce poids de lianes déferlantes, sur cette patinoire inondée, dégoulinante. Elle se relève,
reprend sa marche, titube un peu mais continue à avancer.

Place Victor Hugo. L’opéra. Un vieillard tend le bras, main ouverte, le cœur froid, assis contre la chaude machine à distribuer les billets. Nombreux sont ceux qui l’ignorent en baissant la tête,
instinctivement sans doute, en passant près de lui, en frôlant sa gamelle vide. L’un d’eux pourtant s’arrête, lui sourit discrètement et se déleste de sa monnaie. La main se referme, le cœur
bouillonnant.

Place Raimu, un enfant joue à la belote avec les deux statues. Avec elles, il rit. Il leur donne des caresses à n’en plus finir. Il adore leur tapoter le dos ou leur faire croire qu’il va leur
prendre leur chapeau. Il aime embrasser leurs joues d’acier aux couleurs des marronniers d’automne. Cet enfant qui s’amuse est sourd-muet. Cet enfant est joyeux, le bonheur est dans ses yeux.

Places de Toulon et d’ailleurs, combien sont ces lieux où naviguent des radeaux qui avancent grâce à ce soleil qui émèche et étincelle les cœurs ? L’espoir se suffit de si peu, mais il permet de se
surpasser, de vivre, tout simplement d’être humain.


Philomène 30/12/2009 08:27



Merci, merci, merci, pour ces places magnifiques et ces humains qui les traversent et ne le sont pas moins.
Merci, merci, merci de ce cadeau de belle facture.



Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

 

Recherche