Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 14:35

 

J’ai assisté hier soir à une conférence de Georges Lahy : www.lahy.fr sur la Kabbale. Bien évidemment qu'il est impossible de résumer plus de deux heures de conférence en quelques lignes mais peut-être vous donner envie (comme à moi) d’en connaître un peu plus !

Pour commencer savoir que deux courants co-existent :

-         la Kabbale ancienne du XII et XIII ème siècle,

-         la Kabbale « nouvelle » du XVI et XVII ème siècle. C’est cette dernière qu’a rejoint, entre autres artistes, Madonna !

Mais c’est la première Kabbale qui passionne notre conférencier depuis presque quarante ans !

Et une découverte inattendue pour moi : apprendre que cette première kabbale est née en Provence à Lunel ! Un premier courant plus mystique et plus contemplatif que le second plus religieux.

 

4012096207_3f7448351b.jpg

 

En fait kabbale  (kabbala en hébreu) se traduit par réception.

D’ailleurs, si vous vous rendez en Israël et que vous allez à l’hôtel, vous verrez écrit au-dessus du bureau de la réception « Kabbala » et le kabbaliste est le réceptionniste !

Au départ Kabbala, c’est la transmission, la tradition.

 

Se rappeler que Moïse a reçu directement sans intermédiaire la Torah : les cinq premiers livres de la Bible. Une transcription lettres noir sur blanc autrement mentionné feu noir sur feu blanc. Le feu blanc étant l’espace autour des lettres. Seulement il n’y a pas de voyelles dans la langue hébraïque ! En fait, s’il y avait des voyelles le texte serait figé à jamais, serait mort… Sans voyelles, le texte reste vivant, c’est à chaque lecture la résurrection des mots. C’est ouvrir le texte, le changer, aller dans une pensée abstraite.

En même temps, les lettres sont aussi des nombres et ces nombres ont un nom.

Ecrire un nombre, c’est écrire un mot et vice-versa !

Si on ajoute que l’alphabet hébraïques se compose de vingt deux lettres sans voyelle, cela donne de multiples voies (voix ?) pour chaque phrase ! Cela donne pour la Torah soixante dix niveaux différents de lecture !

Conclusion : aucune vérité… Pas de vérité absolue…

Les kabbalistes vont travailler là-dessus, nouvelle lecture, nouveau sens.

 

Toujours trouver une nouvelle question. Parce que DIEU ne parle jamais deux fois de la même chose mais rien n’empêche de lui poser une autre question !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philomène - dans Des histoires
commenter cet article

commentaires

frédéric 31/05/2010 05:15


J'aime toutes ces voies mystiques de toutes ces religions
je n'aime pas trop les religions, institutions au service de ceux qui en prennent le pouvoir, et cela depuis leurs créations
mais j'aime ces mystiques qui in fine ne sont qu'une relation entre nous et nous, un pont entre l'extérieur et l'intérieur, une alchimie pour rassembler ce qui a été désuni, une vision intégratrice
face à un pouvoir qui sépare, étymologiquement le symbole face au diable

chaleureusement

frédéric


Philomène 31/05/2010 20:13



Certes, les religions ont toutes dérivées... La Kabbale, je l'ai écrit, je connais à peine mais le système m'a fait surtout penser à une science philosophique. Et j'ai trouvé quelques
similitudes avec le bouddhisme ou avec l'enseignement de certains sages indiens...



Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche