Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 07:49


Le mistral a nettoyé à fond le ciel, redevenu azur. Bien, très bien.
Allez va, tout de même, le dernier texte du tryptique paru La Cassidaigne :


Le Gendarme de Girolata3936833022_881bce29b8.jpg

 

         Une mer d’huile, la visite des dauphins de service, quelle était donc jolie cette traversée entre  le continent et l’île de Beauté.

Puis, le soleil se leva sur les falaises rouges d’Elbo et l’enchantement continua. L’équipage ne prononçait plus un seul mot, envoûté par ces quelques moments d’intensité.

Tranquillement, le voilier poursuivait sa route vers Girolata : cette anse splendide accessible uniquement par bateau ou un sentier de chèvres. Fendant l’eau bleutée, le navire s’engageait dans le petit golfe, quand soudain, surgi semblait-il de nulle part, un zodiac de la Gendarmerie Nationale lui fonça dessus.

Stoppez les machines !

- Gendarmerie Nationale. Est-ce que je peux monter à bord ? questionna le préposé, super beau gosse au demeurant …

Mais comment donc, cher gendarme, pensa le commandant du bord (et la moussaillonne sous le charme…), aucun problème, nous sommes en règle avec les autorités.

Le charmant officier enjambe alors lestement les filières en déclarant d’emblée.

-         Il manque les lettres MA sur la bouée de sauvetage !

(MA c’est-à-dire les deux premières lettres du port d’attache du bateau)

Ensuite, contrôle classique, jusqu’au moment où l’adjudant chef, le regard clair (t’as de beaux yeux tu sais) fixe notre commandant :

- Je peux entrer ? demande l’officier qui, joignant le geste à la parole, descend sans attendre dans le carré.

-         Les gilets ? O.K.

-         Les harnais ? O.K.

-         La pharmacie ? O.K.

-         Les extincteurs ? Aïe, aïe, aïe…

 Nous n’en avons que deux et il en faudrait trois…

- Votre C.R.Q.  ? Non, pas la licence, LE CERTIFICAT RESTREINT DE RADIOTELEPHONIE.

BEN… Euh… le commandant qui ne navigue jamais que depuis une vingtaine d’années par tous les temps, a bien entendu parler de cette chose, mais il ne l’a pas, là !

- Et bien c’est regrettable, conclut notre bel officier qui dresse alors un procès-verbal.

Conclusion : nous avons sept jours pour écrire deux lettres, acheter un extincteur, s’inscrire à un examen, et envoyer les preuves de tout ce tintoin à la gendarmerie d’Ajaccio.

Pratique et facile à réaliser quand nous n’aviez prévu qu’un rapide passage dans l’île corse…

 

La mer, dernier espace de liberté est en train de couler...

 


(Texte publié dans La Cassidaigne 2003)

                 
                                   

Partager cet article

Repost 0
Published by Philomène - dans Voyages...
commenter cet article

commentaires

Ut 07/03/2010 18:13


Grand sourire!!!!


Ut 06/03/2010 11:08


Il ne faut jamais se fier aux beaux gosses, surtout quand ils sont en uniformes! Leur uniforme les aveugle... Avez-vous réussi votre examen?
Un baiser ma belle.


Philomène 07/03/2010 14:17


Pourtant sur la mer bleue, en bermuda et chemise ouverte l'uniforme est des plus légers
et incite à faire croire que l'homme qui est dedans est un peu différent...
Oui, bien  sûr le captain a réussi son brevet de radiotéléphoniste !

Mille bises à toi


Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

 

Recherche