Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 14:42

 

Omar-002.jpgLe geste est précis, efficace, doux en même temps,  la raclette balaie la surface lisse, le chiffon passe et repasse. Et la vitre pourrie devient transparente…

« L’habit ne fait pas le moine », nous savons ça n’est-ce pas ? Dans le cas de cet homme-là, celui qui lave les vitres pour gagner son pain quotidien, c’est encore plus vrai !

Omar est laveur de vitres le jour, certes, ne rechignant pas non plus à prêter main forte pour des travaux divers et variés. Il sait encore se transformer un peu en jardinier, maniant le sécateur avec dextérité tout en parlant poésie ! 

 

Mais, le soir venu, cet Omar, se transforme en musicien dans les cafés de Marseille. Musicien et poète dans l'âme.  

Et voilà qu’hier matin, les roses du jardin en ont rougi ! L’Homme a suspendu ses travaux de bricolage et moi je me suis accordée un entracte.

Omar,  venu gentiment changer les cordes d’une guitare abandonnée et retrouvée par Petit-Fils (le laveur de carreaux a un cœur plus gros qu’un dix tonnes chargé à bloc) nous a donné une ballade musicale !

Omar, en plus, il est bavard… de fugue en ré mineur, ou de Django Reynhardt ! Alors le voici en train de nous narrer la vie du guitariste manouche.

 

Octobre 1928, un incendie se déclare dans la roulotte où le musicien vit en compagnie de sa première femme, Bella.

Or celle-ci était marchande de fleurs, des fleurs en celluloïd  — matière très inflammable — Dans la roulotte, les fleurs s'entassaient quand tout à coup, au contact d’une bougie renversée, elles s’enflamment, détruisant la caravane et blessant assez gravement le couple.

Django surtout est sérieusement atteint à la jambe droite mais aussi, hélas, particulièrement à la main gauche...

Celle-ci cicatrisant très difficilement, il va rester près de 18 mois à l’hôpital, où les médecins pronostiquent des séquelles qui l'empêcheraient de rejouer de la guitare.  En définitive, Django perdra l’usage de deux doigts.

Cependant, Django Reynhard ne concevant pas son existence sans pouvoir gratter les cordes de sa guitare, après 6 mois de travail sans relâche, mettra au point une nouvelle technique et continuera à jouer jusqu'à la fin de sa vie.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philomène - dans Portraits
commenter cet article

commentaires

Chantal Blanc 05/05/2011 23:25


Je t'appellerai. BIZ Chantal


Philomène 08/05/2011 10:51



O.K. De toutes manières si tu viens pas aux Espillières, je pense que nous nous verrons le 21 à Plan de Cuques ?


BON dimanche. Des bises



Chantal Blanc 04/05/2011 10:00


Très touchée par ton mot sur Omar. Merci.
J'ai écrit sur la 1ère proposition de commentaire, je ne sais si c'est la bonne.
Bises
j'ai vu sur FBook que c'était ton anniversaire cette semaine, Je te le souhaite merveilleux , avec toutes les richesses emmagasinées depuis 1 an.
Chantal


Philomène 05/05/2011 13:35



Merci Chantal pour ton commentaire et pour tes voeux d'anniversaire. Mon plus beau cadeau est ce quatrième livre paru qui démarre sur des chapeaux de roue !


Je t'embrasse et espère te voir le week prochain chez Fili.



Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche