Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 12:50

 

Marseille-030.jpgAprès quinze jours de grève : record historique battu, les éboueurs marseillais ont, paraît-il, repris leur travail ce matin. Mais il va en falloir du temps pour que la ville retrouve sa propreté (au fait peut-on dire à propos de Marseille qu’elle soit vraiment propre y compris en temps normal ?) Cette cité a une incapacité chronique à gérer ses ordures… 

Maintenant, pourquoi ce mouvement de  grève a-t-il duré si longtemps ? Les raisons apparaissent confuses.

Et de toutes manières à mon point de vue, aucune revendication ne mérite d’en arriver à de telles extrémités ! C’est se moquer éperdument de son prochain, des risques sanitaires, pénaliser commerces et industries, et tout ceci pour un coût maximum : voitures incendiées en même temps que poubelles et containers / Prix  d’un container : entre 150 et 1200 € pièce ; commerçants du centre ville enregistrant une baisse de leur CA de 30 à 40 %, dégradations diverses, sans compter les dégâts indirects inchiffrables comme perte en crédibilité et en confiance dans notre ville par tours opérators et touristes...

Mais les éboueurs n’en ont cure ! Après de probables retenues sur leurs fiches de paie, encore faut-il savoir que lors du précédent mouvement MPM ne leur avait retenu que six jours de grève sur douze... il va leur suffire de faire quelques heures supplémentaires pour obtenir une prime comme cela avait été le cas à la suite de leur dernier bras de fer avec la communauté urbaine !

Moralité : il vaut mieux être éboueur à Marseille que cantonier à Trifouilly-les oies !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philomène - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche