Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 11:09

Un samedi impensable, ce 7 septembre 2013. Comment aurais-je pu imaginer, il y deux ans encore, juste avant que la maladie ne se déclare, me retrouver en compagnie d'une foule "d'orphelins" au cimetière de Fénestrelles, à Aubagne pour un adieu à Odette.

Odette (Neumayer), un "maître", un guide, une muse pour Arlette Anave. Celle qui vous pousse vers l'avant, vous rend meilleur, vous donne l'envie de vous dépasser, diffuse à profusion son énergie. Odette bienveillante, tolérante et... exigeante. La quadrature du cercle !

Le monde sans Odette va continuer à tourner bien sûr, sauf que pour moi, rien ne sera plus jamais pareil.

Désormais, me reste juste à essayer d'être digne de tout ce qu'elle m'a transmis ; ça ne va pas être facile d'apprivoiser le manque.

Maintenant, comme elle disait de sa voix chaleureuse (et en allemand !) en nous lançant, lors d'un séminaire, une consigne d'écritures :

" Démerdez-vous !"

Odette lors d'un séminaire à côté de "Richard-Richard"

Odette lors d'un séminaire à côté de "Richard-Richard"

Mue

"Moi, dit le limaçon, pour loger ta papillone,

moi, dit le limaçon, je te donne ma maison..."

 

"Par quels signes et envoyés d'où, ai-je ce matin compris que je devais mourir pour renaître à mon nouvel état ?

Dans ma très primitive mémoire, me reste le souvenir d'un passage de l'ombre à la lumière, et d'un repas fort nourrissant pour ne rien abandonner de ce qui fut autrefois ma vie.

Mais là, mon corps tout entier se met à trembler, comme si je m'éveillais d'un long, long sommeil Je m'agite dans mon sacrophage qui se craquèle. Je repte millimètre par millimètre dans l'étroit tunnel. Je ne puis rester plus longtemps enfermé.Je dois sortir de là, c'est un impératif catégorique ! Ne dirait-on pas que mes yeux clos perçoivent à présent de vagues rayons ? Je me sens pousser des ailes !

Oui, poussons, poussons, mes pattes ! Aidez-moi à déchirer ne serait-ce qu'un petit endroit. Je me charge du reste, même si l'effort doit être surhumain. Je suis Monte Cristo atteignant la liberté, je suis Dédale échappant au labyrinthe. J'ai mené à bien ma tâche solitaire, ce que j'ai fait, aucune bête ne l'aurait fait !

Mes ailes se gonflent de lymphe et sèchent vite au soleil. Sur le point de m'envoler, je n'ai même pas un dernier regard à ma dépouille mortelle. Je nais à mon jeune destin, enivré de l'air pur de nos montagnes... "

Odette Neumayer

Extrait de Mue - D'une forme l'autre - N° 81 Filigranes

Partager cet article

Repost 0
Published by Philomène - dans Ecrivants - écrivains
commenter cet article

commentaires

Philomène 28/10/2013 19:36

Merci à Odette, c'est sûr. Et même plus.

famille b1 11/09/2013 18:10

Merci odette on s'attellera à reprendre bien modestement le flambeau, la où la lumière que tu as apporté reste vive en nos esprits.
La petite famille de l'université de printemps avril 2013

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche