Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 12:07

Quelquefois, mon regard tombe en arrêt.

Sur certaines lignes d'un article, un paragraphe d'un bouquin,  un poème. Et je me dis « qu'est-ce que j'aimerais avoir écrit ceci ! »

Ne voyez dans la pensée aucune jalousie mais au contraire une admiration sans borne pour la beauté, la finesse et la justesse des phrases qui, en plus, s'accordent exactement à mon moment présent. Pointe un désir illusoire : arriver peut-être, un jour, à m'exprimer en parallèle !

C'est ainsi que je découvre aujourd'hui quelques vers extraits du recueil Dixième poésie verticale du poète argentin Roberto Juarroz (1925-1995) :

 

"Il est des heures qui nous ouvrent les mains

et retournent comme un texte fané

la leçon fatiguée qu'est le monde.

 

L'initiative ne nous appartient pas.

Les choses se déprennent ou s'ouvrent

comme s'il y avait des ondes, des courants

ou des motifs

qui parcourent le temps et l'espace,

changent les situations,

corrigent les substances,

dépoussièrent des textures

et peut-être même inventent

de nouvelles manières de l'être,

des variations ou des échappements.

 

Et parmi tant de processus curieusement ambigus

non seulement nos mains s'ouvrent

comme de fertiles manoeuvres,

mais parfois quelque chose se pose aussi sur elles,

comme pour se reposer un instant de l'abîme."

 

 

Roberto Juarroz traduit de l'espagnol par François-Michel Durazzo

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Chez les poètes
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 08:38

Carre-des-ecrivains-2012-004.jpgL'après-midi de ce samedi 17 novembre était placé sous les bons auspices du Carré des Écrivains au Centre Bourse de Marseille. Le Carré des Écrivains n'accueille que des auteurs ayant écrit au moins UN livre sur la cité phocéenne.

Le Centre Bourse en ces veilles de fêtes est comme une ruche qui vibre ! 172 écrivains présents et la foule qui passe.

Autant de salons, autant de voisins et de voisines, autant de rencontres !

A ma gauche, je fais ainsi connaissance avec Alexandra Apikian, rédactrice en chef people du site www.Premiere.fr et auteur d'un petit livre : Marseille l'essentiel qui va sûrement se révéler indispensable tant pour les habitants de la cité phocéenne que pour les touristes !

De la Corniche aux calanques, du Vieux-Port à l'Estaque, de la Canebière à Notre-Dame de la Garde, heure de l'apéro ou pizza en terrasse, vous saurez tout pour devenir... marseillais !

 

Pour moi, pour tous les auteurs, fort heureusement les passants ne font pas que passer. Les gens s'arrêtent, feuillettent les bouquins présentés. Voulez-vous que je vous parle de mes livres ? Dédicaces. Dédicacer est toujours un moment plaisant. Soudain, un rire m'interpelle, et je reconnais en train de rire aux éclats avec ma voisine, une autre Alexandra.

Alexandra Galdon qui est à mon humble avis la plus souriante et la plus gracieuse des journalistes ! Elle est aussi et surtout la présentatrice de La Grande Émission sur LCM (La chaîne Marseille) et m'a reçu deux fois sur le plateau. Vraiment deux bons souvenirs devant l'attention rencontrée et beaucoup de gentillesse.

La Grande Émission, c'est chaque jour, un tour d'horizon des loisirs, de la culture et des divertissements dans les Bouches-du-Rhône.

   

Carre-des-ecrivains-2012-005.jpg   La brune Alexandra Apikian et la blonde Alexandra Galdon

 

Repost 0
Published by Philomène - dans A Marseille
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 07:12
Pour ceux et celles qui habitent dans le coin (mais il n'est pas interdit de venir de plus loin !) et qui n'auraient pas encore fait la connaissance de Pola de Marseille (tout à fait entre nous, comment est-ce possible ???) voici ci-dessous les prochaines dates de dédicaces.
Ce sera aussi pour vous l'occasion de retrouver ou de découvrir les Contes de la Méditerranée, Du quotidien à voix haute, Le plus petit des grands magasins et En habits de charivari.
 
- samedi 17 novembre de 14 h à 19 h
21 ème Carré des Ecrivains
Centre Bourse Marseille (172 écrivains...)
 
- samedi 24 novembre de 10 h à 12 h 30
Librairie Pulvérail
337 rue Paradis
13008 Marseille
 
- samedi 1er décembre de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h
Salon Culture et Ecriture du Lycée Perrimond
244 chemin du Roucas Blanc
13007 Marseille
 
Cette année je suis la marraine du Salon Culture et Ecriture organisé par Nicole Delor, chef d'établissement, créatrice de ce Salon et auteur de romans.
Michel Embareck, journaliste et écrivain de romans policiers en est le parrain.
A 10 h 45 j'animerai un atelier littéraire pour les enfants en collaboration avec Isabelle Nègre-François (ma bien-aimée et délicieuse illustratrice des Contes et de Pola).
Martine Robustelli-Neu, auteur de Enfant-roi/Enfant sans loi, dialoguera également avec les parents sur la parentalité et la réussite à l'école lors d'une conférence de 10 h à 10 h 30.
Enfin, notez parmi les 40 auteurs en dédicace la présence de Simone Luisetti avec ses touchants recueils de poèmes.
Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site :

De gauche à droite : Martine, Nicole, Jeannine, Simone

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Infos
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 13:02

4740824487_d5d1179ba7.jpgCe samedi 10 novembre, j'étais à la librairie Arcadia à Saint Barnabé (Marseille) pour une signature de Pola de Marseille Pola de Marseille - Sur le Vieux Port et de mes autres bouquins.

Toute la journée, dehors, un vrai déluge !

Heureusement des gens sont quand même sortis de chez eux, et une fois de plus, Pola a séduit un grand nombre de petits et de grands. Tout comme les Contes de la Méditerranée.

Un peu à la traîne, comme d'hab., Le plus petit des grands magasins... les clients hésitent. Les clients hésitent toujours avec les romans et les récits. De salons en dédicaces, je le vois bien, et ce n'est pas seulement avec les miens (de bouquins).

D'une manière générale, les lecteurs privilégient, à part pour les enfants, les auteurs connus et reconnus...

A un certain moment, une dame d'une quarantaine d'années, s'approche de la table à côté de moi, où sont exposés un grand nombre de livres. Elle a déjà trois titres sur les bras et me jette en passant un regard négligent. Qu'à cela ne tienne, je lui dis :

- Bonjour Madame, je vois que vous devez être une grande lectrice, peut-être que je peux vous parler de ce livre-ci (je montre Le plus petit des grands magasins), je suis là aujourd'hui pour le dédicacer...

Et alors elle me répond :

- Oh ! Non, ce n'est pas la peine, je n'achète QUE LES BOUQUINS Á LA MODE !

Je tombe dans un tel abîme de perplexité que j'avoue n'avoir rien pu répliquer. Aucune réponse pertinente et intelligente !!!

Elle m'aurait répondu :

- Je n'achète que les bouquins primés, ou, que les livres recommandés par les critiques, ou, des livres dont m'ont parlé des amis...

Mais LES BOUQUINS Á LA MODE ?

 

Oui, j'avoue, je m'en veux de n'avoir pas su répondre :

- Á LA MODE, à la mode, de chez nous, comme les choux ?

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Billet d'humeur
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 17:05

Marie-Christiane Raygot est une des "anciennes" de la revue Filigranes  Bien plus ancienne que moi ! Puisqu'elle participe à la revue d'écritures depuis plus de vingt ans.

Lors du dernier séminaire, le dimanche 21 octobre, pour une fois nous étions peu nombreux. D'autre part, la thématique en cours étant : "L'éloge de la relation", Odette et Michel Neumayer, les directeurs de la revue ont eu l'idée de faire écrire aux présents, une lettre aux absents !

Chacun et chacune y est allé de sa bafouille, lesdites bafouilles finissant par former un beau recueil, envoyé à ces fameux absents. Recueil que vous pouvez consulter sur le site www.ecriture-partagee.com.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là car les absents ont à leur tour répondu aux présents !!!

Moi, j'ai eu en retour une magnifique lettre de Marie-Christiane, retenue ce dimanche-là chez elle par une très méchante sciatique.

Au dos de la lettre, il y avait un poème, le voici ci-dessous.

A savoir, Marie-Christiane Raygot  a reçu de nombreux prix littéraires. En autres : le prix Voronca - le prix Luc Berimont - Le prix de la ville de Béziers.

 

Quand les loups iront Fili-a-la-mediatheque-avril-2011-005.jpg

à confesse

que l'agneau assurèment

effacera les péchés du monde

 

Quand l'oiseau

inassouvi d'aller

se fiera à sa brève étincelle

 

Qu'ensemble le ciel et la terre tendront la même soie

 

Que pleine de peine                              Marie-Christiane (assise) à la Médiathèque d'Aubagne

la mort câlinera                                                                                                    avril 2011

les choses maintenant

sans usage

 

Quand fleurissant

très haut

la vie n'aura pas brûlé

en pure perte

 

Alors par tous les murs

l'horizon entrera

je plierai mon bagage

à qui en voudra

léguerai mes trésors ordinaires

 

Mais en vain

sauverai-je  l'haleine

du lilas devenu orphelin.

 

 

Marie-Christiane Raygot 

Poème publié dans le n° 148 de la revue de poésie Décharge

 

 

Repost 0
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 14:28

Suite à l'article d'hier Chantal m'a dit :

- Moi aussi j'ai vu Brel au Gymnase... c'était en quelle année ??? 

Aïe !!! Rajeunissons-nous un peu ! Voyons, 1965 ? 64... 66... quelque part par là !

Et le commentaire de Nicole, vous l'avez lu ? Elle a vu le chanteur en première partie à l'Alcazar. Souvenirs, souvenirs...

 

 

Et... dans "Mon oncle Benjamin", cette délicieuse comédie d'Edouard Molinaro, n'était-il pas savoureux "notre" Jacques ?

  

  

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Vidéos
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 07:52

2627218743_aa92f9053c.jpgAvoir vu Jacques Brel chanter, que dis-je vivre ses chansons, sur la scène du théâtre du Gymnase à Marseille quand j'avais seize ou dix-sept ans a été une de mes émotions artistiques les plus fortes.

L'avoir ensuite découvert en acteur exaspérant dans "L'Emmerdeur", en extraordinaire comique dans "L'aventure c'est l'aventure", en médecin de campagne ripailleur et coureur de jupons dans "Mon oncle Benjamin"... m'a pour la vie mise dans le camp de ses groupies !

Et puis il aimait la mer et les bateaux...

 

Ce que d'aucuns connaissent moins, c'est la pertinence et la finesse de certaines de ses analyses.

J'ai pu vérifier à plusieurs reprises l'exactitude de :

« il n'y a pas de gens méchants, il n'y a que des gens qui ont peur ». (Jacques Brel)

Mais un aphorisme que je n'avais jamais entendu vient de me tomber dans l'oreille, en chatouillant délicieusement mon amour-propre !  Il s'agit de :

«c'est toujours le plus intelligent qui cède le premier» ! (Jacques Brel)

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Citations
commenter cet article
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 13:38

FOTO-4-5957-copie.jpg"La suite de ces graffitis (voir Street Art in Marseille )se présente sous forme de portions de murs. Le papier découpé est à la mode. La photo du graffiteur assis sur un immeuble est à décortiquer. L'endroit où ont été prises ces photos est le même que précédemment et alentours immédiats du cours Julien".

 

Photos et texte Jean-François Cardin

 

FOTO-4-5934-copie.jpg

FOTO-4-5942-copie.jpg

FOTO-4-5918-copie.jpg

J'aime particulièrement ce graffiti-là ↑

FOTO-4-5959-copie.jpg

Merci  à Jean-François Cardin pour ce reportage photos.

 

Repost 0
Published by Philomène - dans A Marseille
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 12:33

FOTO-4-5910-copie.jpgDe temps en temps, nous recevons dans notre boite mail quelques photos, voire un reportage complet ! de Jean-François Cardin, le "copain scout" de L'Homme.

Ce sont toujours de splendides images, j'en ai déjà mis plusieurs dans ce blog. En plus, je remercie vivement Jean-François qui prend le temps de faire à ma place... ce que je n'ai pas le temps de faire ! soit aller nez au vent et appareil en bandoulière à la rencontre d'insolites instantanés.

 

Cette fois-ci, il s'agit d'une balade dans le centre de Marseille, sur le Cours Julien et ses environs. Jean-François a "surtout retenu des portions de surfaces présentant une autre réhabilitation par les habitants du quartier. De vrais (es) artistes inconnus (es) ou groupes exprimant leur état d'âme."

 

Le photographe a essayé de cadrer au mieux pour mettre en valeur les dessins et a regroupé ici quelques portes. 

FOTO-4-5892-copie.jpg

 FOTO-4-5897-copie.jpg

  FOTO-4-5917-copie.jpg

 

Repost 0
Published by Philomène - dans A Marseille
commenter cet article
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 13:34

"Les sanglots longsdivers-maison-et-environnement-105.jpg

des violons

de l'automne

blessent mon coeur

d'une langueur monotone."

 

Cher Verlaine, traduisant si joliment mes sentiments d'aujourd'hui.

Car à Marseille, ce matin, le mistral rugit d'interminables plaintes emplies de froidure et mon coeur, mon esprit et mon corps se désespère.

Ils savent pertinemment que six mois obscurs et frisquets vont les obliger à s'emmitoufler, «s'estranciner» comme on dit ici, à bouger au ralenti.

 

"Tout suffocant

et blême, quand

sonne l'heure.

Je me souviens

des jours anciens

et je pleure."

 

C'est que mon âme préfère l'heure d'été, et se souvient, effectivement, des dimanches de bord de mer, la chaleur qui rend moite, le jardin sous mille couleurs.

Mon âme se serre et gémit.

 

"Et je m'en vais

au vent mauvais

qui m'emporte

de ça, de là,

pareil à la

feuille morte."

 

Paul Verlaine

 

Non, là, vraiment non, m'en vais aller nulle part. Trop froid, fort, violent, le vent aujourd'hui; 130 km heure qu'ils ont dit. A déjà déraciné des arbres au boulevard Rabatau (près du Pard Chanot où a lieu la foire de Marseille la deuxième quinzaine d'octobre).

Moi, en ce dimanche glacial, je reste dans la maison au coin du feu, en me contentant de regarder par la fenêtre les feuilles mortes s'envoler.

Et m'en vais juste aller... préparer des crêpes pour les enfants...

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Billet d'humeur
commenter cet article

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche