Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 17:03

Voilà, ça y est, elle arrive... à une heure de grande écoute, sur Antenne 2. Alors, ne la ratez pas, sous AUCUN prétexte !

Ce sera samedi prochain 4 février dans l'émission de Laurent Ruquier "On n'demande qu'à en rire"  à 20 h 35.

"Elle " ? C'est Nicole Ferroni, "MA" Nicole !  Nicole Ferroni

Qui fait partie des dix humoristes sélectionnés parmi ceux passés sur le plateau de Laurent Ruquier au cours des deux dernières saisons  et qui vont se retrouver face à un jury qui votera en compagnie du public, pour le meilleur, la meilleure !FOTO-3-4811i.jpg

Vous voulez que je vous dise ? Ben... je suis pas peu fière ! Parce que le talent de Nicole, il m'a sauté au visage un jour de juillet 2004 pour les vingt ans de la revue Filigranes à Aubagne.

Je me suis pensé : « cette fille-là, si elle réussit pas, la vie est injuste ! »

Il suffisait d'un peu de patience.

 

Allez, vas-y Nicole !!!

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Humour
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 15:48

Parking-Aix.jpg

Donc, hier matin, le coeur joyeux et l'humeur littéraire, direction Aix-en-Provence Samedi des auteurs à Aix-en-Provence .

L'organisateur a prévenu les auteurs, nous ne pourrons pas nous garer dans le petit parking que l'école accueillant le salon, partage avec les bureaux d'une Agence Bancaire. Nous devrons garer nos véhicules au parking de la Rotonde, situé à environ 500 mètres de l'école.

Sauf que, pour ce salon-ci, aucun libraire ne prenant en charge la vente des livres, se traduit par le fait que les écrivains doivent apporter leurs propres exemplaires.

 

Ben oui, mais il se trouve qu'Hélène Échinard (historienne et écrivain), qui m'accompagne, comme moi-même, nous ne nous sentons pas de trimballer lourde valise pour elle, caddy bourré pour moi, du parking à l'école. Aussi, nous tentons l'approche...

Et sommes récompensées. Un homme immense au doux regard, au sourire tendre et à l'accent d'un pays de l'Est nous encourage à laisser ma voiture pénétrer à l'intérieur de la cour de l'école afin de vider le coffre.

J'espère pouvoir laisser l'auto... mais non, pas question, assène fermement l'organisateur. Il ne reste plus qu'au gentil géant répondant au nom d'Attila... et faisant office de portier, à re-ouvrir le portail et m'indiquer la direction du parking de la Rotonde.

 

Je me méfie des parkings inconnus... qui plus est celui-là a des airs démesurés. Je choisis donc une place juste en face d'ascenseurs, prend une photo du numéro (vu que crayon et stylo sont dans les affaires laissées à l'école) et sort.

Je repère les magasins de la galerie marchande dans laquelle déboulent les ascenseurs et l'esprit serein rejoint le salon.

 

En fin d'après-midi, Attila me signale que je peux aller chercher ma voiture, à présent j'ai la permission de me garer et cela sera plus facile pour remettre valise et caddy. Me voici donc partie vers le parking. Je repasse devant les enseignes des magasins repérés, ouf ! Mais où sont passés les ascenseurs ? On m'a volé mes ascenseurs !!!

Tant pis, je descends donc par la rampe des voitures (interdit) en pensant refaire le chemin de l'aller. Mais ce n'est pas la même entrée... et si je me retrouve bien au troisième sous-sol, les numéros des places n'ont rien à voir avec le mien. Je tourne, je tourne...

Me voilà donc errante dans un labyrinthe sans fond, au secours ! Qui sera mon fil d'Ariane ?

En désespoir de cause et le temps filant... je m'adresse à un poste d'accueil. Le préposé, aimable jeune-homme, m'explique qu'il n'est pas un des permanents. En conséquence, il connaît imparfaitement les lieux. Mais il ajoute en souriant :

- Allez, je vous accompagne, on va la retrouver votre voiture !

 

Nous voici, en file indienne, à remonter des rampes d'accès (interdit) jusqu'au premier niveau.

Je ne comprends pas vraiment pourquoi, vu que j'étais tout de même au bon étage ! Puis à essayer d'entrer dans des ascenseurs bondés (toujours pas les miens). En désespoir de cause, nous en empruntons un autre pour ré-intéger le troisième niveau, marcher, marcher, marcher pour enfin arriver devant ma brave auto et les ascenseurs ré-apparus !

 

Et bien, heureusement qu'il y a encore des garçons serviables pour porter secours à des femmes pas dégourdies et des Attila au sourire désarmant !

 

Repost 0
Published by Philomène - dans De bric en vrac
commenter cet article
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 16:51
L'autre soir, je ramène Petite-Fille chez elle et elle me dit :

- Mima, tu veux je te montre ma danse pour la comédie musicale (Oui, Petite-Fille apprend la comédie musicale...) ?

Et derechef elle met un C.D. et commence à danser.

- C'est Emilie Jolie !

 

Oh Mon Dieu ! Emilie Jolie... Les premières notes résonnent et je me retrouve avec... combien d'années en moins ? Un certain nombre !!!

Emilie Jolie que la maman de Petite-Fille, petite-fille elle-même écoutait en boucle. Je crois bien d'ailleurs que le 33 tours est toujours au fond d'un carton à la cave !

Avant que j'ai pu réalisé ce qui m'arrivait, j'avais la gorge nouée. Je me prenais en pleine face le temps qui passe...

En fait, c'est une nouvelle version avec Johnny Halliday, Maurane, Jacques Dutronc... mais la magie est toujours là qui vous embarque. En tout cas moi !

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Musique
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 12:58

Comment dire, écrire, l'indicible, le secret, le caché ?

 

                                                            Peut-être, le SEUL moyen... un  poème.

 

Des mots détournés.

                                     Pour dire en ne disant pas tout en le disant !FOTO-3-3800-copie.jpg

Photo Jean-François Cardin

 

Repost 0
Published by Philomène - dans De bric en vrac
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 17:20

Hier samedi, un séminaire de Filigranes www.ecriture-partagee .com  aux Espillières (Aubagne). Partage.

Des mots dits mais pas maudits, des mots écrits, écrits, pensés, ébauchés, pour le prochain numéro de la revue. 

Le thème de l'année étant Le temps des métamorphoses (mais je vous en ai déjà parlé), ce sera le numéro 2 soit « Si rien de radical n'advient ».

Le thème vous inspire ? Écrivez, envoyez vos textes !

 

Mais chez Fili, on mange aussi ! Partage.

Hier j'avais préparé une pizza à la scarole. Et la recette a été demandée... du coup je me suis dit : "tiens je vais mettre la recette sur le blog !"

Chausson-a-la-scarole-002.jpg

Chausson (pizza) à la scarole

 

 

Ingrédients :

-         250 gr (2 personnes) ou 500 gr (4 personnes) pâte brisée (maison) ou

1 ou 2 pâtes industrielles (dans ce cas préférer des pâtes bio ou sans additifs)

-         1 scarole (ou autre salade)

-         1 oignon – 2 gousses d’ail – une pincée d’origan et d’herbes de Provence

-         2 tomates (ou un peu de coulis ou de tomates pelées en boîte)

-         6 ou 7 anchois

-         une dizaine d’olives noires dénoyautées coupées en deux

-         huile d’olive

-         sel - poivre

 

Faire la pâte brisée ou déballer les pâtes. Pour deux personnes une pâte suffit.

Dans un plat à tarte, si la pâte est faite maison, mettre du papier sulférisé, sinon déplier la pâte toute prête. Piquer le fond avec une fourchette.

Dans une poêle, mettre une cuillère à soupe d’huile d’olive, faire revenir un oignon émincé, puis mettre les feuilles de salade lavées et égouttées, les tomates égrainées coupées en morceaux. Commencer à faire réduire.

Au bout d’un moment, ajouter les olives noires coupées en deux, les anchois, l’ail écrasé, les herbes, l’origan, sel, poivre. Attention avec le sel à cause des anchois… Laisser cuire à feu doux, au besoin ajouter un peu d’eau. Il faut que la salade soit complètement réduite, quasiment en bouillie.

 

Déposer la marmelade de salade sur la moitié de la pâte (petite pizza), l’étaler à l’aide d’une fourchette, si besoin ajouter un peu d’huile d’olive, replier la pâte. Pour une grande pizza étaler la marmelade sur toute la surface et recouvrir avec la deuxième pâte puis souder les bords l’un contre l’autre.

Badigeonner le dessus de la pizza avec de l’huile d’olive.

Mettre à four chaud 200° 35 minutes.

  

Repost 0
Published by Philomène - dans Recettes de cuisine
commenter cet article
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 12:32

3247414513_30acc13e1e.jpg

 

Samedi des auteurs

28 janvier 2012

10h à 19h

Entrée libre

Plus de 50 auteurs présentent et dédicacent leurs ouvrages 

 

A l’IPSAA-ESDAC, 5 bd de la République – Aix centre

 

Partenaires :

-          École de design IPSAA-ESDAC

-          Éditions LANDOGNE

 

Vous voilà au courant : un salon littéraire à ne pas manquer ! Aix-en-Provence ? Bah ! La ville aux fontaines n'est jamais située qu'à 764 kilomètres de Paris, 302 kilomètres de Lyon, 184 kilomètres de Nice et 33 kilomètres de Marseille !!! Alors ne cherchez pas d'excuses !!!

 

« Aix. Un aveugle croit qu’il pleut
Mais s’il pouvait voir sans sa canne
Il verrait cent fontaines bleues
Chanter la louange de Cézanne
(Quatrain de Cocteau).

Repost 0
Published by Philomène - dans Infos
commenter cet article
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 09:30

5819361918_8b5f5ea1c7.jpg

Ouf ! Tout le monde respire, la plus grande opération d'évacuation et de mise en protection de la population jamais organisée à Marseille depuis la seconde guerre mondiale s'est déroulée hier mercredi 18 janvier, sans encombres. Morte la bombe !

Mais revenons un peu en arrière. Cette bombe, de 250 kgs tout de même, larguée par les américains lors du bombardement de la ville le 27 mai 1944, a été mise à jour le 29 décembre dernier (curieux cadeau de Noël...), au cours des travaux de terrassement du futur MUCEM sur le J4. Dès lors ne restait plus qu'à s'en débarrasser... délicate affaire  !

 

Hier donc 7h 30 : la phase terrestre démarre. La bombe est dégagée des 10 m3 de terre dont elle avait été recouverte après sa découverte, afin de la protéger d'éventuels chocs. Ensuite pas moins de cinq démineurs enlèvent à la main la terre restante avant d'injecter une résine spéciale dans le corps de l'engin explosif. Ceci afin d'éviter qu'au moment de son immersion dans la mer, la pression de l'eau n'agisse sur le dispositif de percussion.

9 h : la population concernée ayant été mise à l'abri (4300 personnes !), le préfet donne le top de l'opération de levage. La bombe parcourt au ralenti les 40 m qui la sépare du bord de l'eau.

9h 30 : la phase maritime commence. La bombe est immergée à 6 m sous la surface de l'eau, maintenue par un "parachute" puis tractée par une embarcation du bataillon de marins-pompiers de Marseille jusqu'à la limite des eaux sous responsabilité de la préfecture des B.D.R.

10 h : la bombe est prise en charge par la préfecture maritime, confiée au Groupement des plongeurs-démineurs de Méditerranée.

13 h : le remorquage se poursuit à une profondeur d'immersion d'environ 15 à 20 m pour atteindre le point de "pétardarge" situé à 18 milles (33 km) au sud de Marseille, au large du phare du Planier. Une zone éloignée de toute activité maritime.

15 h : de petites charges explosives sont tirées sous l'eau afin d'éloigner les poissons et les mammifères marins.

15 h 40 : la bombe est détruite à l'aide d'une charge de 3 kg posée contre son enveloppe par les plongeurs-démineurs.

 

Fan de chichourle quelle histoire !

Mais le soir, aux infos d'Antenne 2, pas un mot sur la bombe ! Marseille, "ils" en parlent uniquement quand il est question de l'OM ou de kalachnikovs !!!

 

( D'après La Provence du 19/01/2012)

 

 

Repost 0
Published by Philomène - dans A Marseille
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 12:47

L'odeur du pot au feu s'est répandue partout dans la maison, le premier de la saison. Peut-être le seul de l'hiver, vu que L'Homme n'est pas fanatique du plat ! Il le tolère uniquement accompagné de moult cuillerées de Pot-au-feu-002.jpgla sauce Piccalilli de Heinz...

Moi, le pot au feu, j'aime bien : les légumes, les viandes tendres et parfumées, le bouillon qui réchauffe jusqu'au tréfonds corps et âme. C'est un mets à déguster un dimanche au coin du feu pour ressentir : "des fois, le bonheur c'est simple comme un pot au feu et un verre de Bordeaux !"

 

Dommage les senteurs ne passent pas encore par l'ordi...

Pot-au-feu-006.jpg

Ah ! J'en profite pour vous donner

le truc des cuisinières provençales. Mettre dans le bouillon  un oignon roussi à la flamme du gaz avant de le piquer de deux clous de girofle et une cuillère de concentré de tomates.

Ne pas oublier la branche de thymn, la feuille de laurier, quelques pincées d'origan, les grains de poivre noir.

Et quand il a trop cuit, que les poireaux et les carottes ont fondus comme neige au soleil, il est peut-être moins présentable mais encore plus gouteux !

 

 

Repost 0
Published by Philomène - dans De bric en vrac
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 15:59

De toutes manières, nous avons beau faire, tout est imparfait.

Et mon rendez-vous "important" de ce jour reporté.

Imparfait est le propre de l'homme.

Imparfait le passé, le présent, le futur à coup sûr.

Agir, « au mieux de ses possibilités », tendre vers une hypothétique perfection.

Le désir est légitime, mais voué à l'échec.

Toujours apparaîtra un nuage dans le ciel clair, quelqu'un sera en avance, le train en retard, il y aura trop de sel dans la soupe, le gâteau au chocolat sera trop sucré ; les cheveux indisciplinés, plus de place au ciné... et un rendez-vous "important" reporté !

 

Nous pouvons toujours vouloir nous approcher d'un idéal, désirer que tout soit parfait : son compagnon, ses enfants, un projet, les vacances, ses amis... utopie !

Aussi, me revient à la mémoire une histoire de la mythologie.

Comme ma mémoire est imparfaite, j'ai oublié les noms des personnages mais le sens principal est là.

 

3954207404_5d2a192cf6.jpgUn jour, une déesse tomba amoureuse d'un humain et décida de lui offrir un palais.

Elle fit venir le meilleur architecte, puis embaucha les meilleurs ouvriers, choisit le plus beau marbre.

Enfin le palais fut achevé. Il était absolument par-fait.

Elle allait l'offrir à son amant quand soudain une pensée lui vint : "c'est impossible, je ne peux pas donner cette merveille à un homme. La perfection est réservée aux Dieux, seule l'imperfection est humaine."

Alors, elle descella un peu une des pierres d'un châpiteau. Voilà, à présent je peux l'offrir à cet homme aimé.

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Des histoires
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 15:12

2682920535_fdaa0f8118.jpgGrace Paley est une écrivaine américaine, auteur de nouvelles et de poésies. Je suis tombée par hasard sur ce texte d'elle. Il m'a interpellé, je m'y suis retrouvée.

 

«Les écrivains ont le devoir de se planter au coin de la rue et de distribuer des tracts superbement écrits.

L'écrivain a le devoir de sa paresse.

L'écrivain a le devoir d'entrer et sortir de sa tour d'ivoire.

De sexe masculin, l'écrivain a le devoir d'être une femme.

De sexe féminin, elle a le devoir d'être une femme.

L'écrivain a le devoir de dire la vérité au Pouvoir, selon le précepte des quakers.

L'écrivain a le devoir d'apprendre la vérité auprès des sans-pouvoir.

L'écrivain a le devoir de répéter inlassablement : il n'y a pas de liberté sans justice, il n'y a pas de liberté sans peur ni courage, il n'y a pas de liberté si l'on ne préserve pas l'eau, la terre, l'air, les livres et aussi les enfants.

L'écrivain a le devoir d'être femme, de tenir le monde à l'oeil, et d'être entendu. »

 

Grace Paley

 

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Ecrivants - écrivains
commenter cet article

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche