Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 10:56

MILOS

Après notre achat au cul du camion ! retour à notre studio pour le premier repas du soir pris sur place. Bien agréable d'être "chez soi", sur "sa" terrasse, en petite tenue. Et puis voici l'occasion de déboucher la bouteille de rosé bien frais (au frigo) offerte à notre arrivée par Makis.

Encore une délicate attention. Je le proclame haut et fort, les grecs vous donnent l'impression de faire partie de leurs meilleurs amis en se mettant en quatre pour vous aider et pour ce qui est de cette bouteille, je vous le demande, où ailleurs qu'en Grèce avez-vous été reçu de telle manière ?

Si vous avez la réponse, merci de me la donner !

Je ne connais pas le vôtre mais moi, mon paradis ressemble à ici... c'est un paradis empli de blanc, de bleu, de bienvaillance, de naturel. Un paradis sans chichis, avec un côté de bric et de broc, pas léché ni parfait, des nappes en plastique sur des tables bancales, des routes défoncées, un ciel d'azur outrancier et des criques secrètes où la Méditerranée se laisse câliner.

Coucher de soleil vue de la terrasse du studio
Coucher de soleil vue de la terrasse du studio
Coucher de soleil vue de la terrasse du studio
Coucher de soleil vue de la terrasse du studio
Coucher de soleil vue de la terrasse du studio
Coucher de soleil vue de la terrasse du studio
Coucher de soleil vue de la terrasse du studio
Coucher de soleil vue de la terrasse du studio
Coucher de soleil vue de la terrasse du studio
Coucher de soleil vue de la terrasse du studio

Coucher de soleil vue de la terrasse du studio

Repost 0
Published by Philomène - dans Voyages
commenter cet article
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 11:45

MILOS

Mercredi 25 mai (suite) :

Après le "greek café" et ses douceurs offertes par Médusa, comme presque partout en Grèce, après le repas... quelle agréable coutume ! nous reprenons notre Panda. Direction la plage de Firopotamos dont Roula nous a vanté les charmes et les transats à disposition gratuite !!!

Re-virages déments pour remonter de Mandriaka. Au passage nous prenons une française qui fait de l'auto-stop. Hier nous avions déjà "ramassé" un couple de jeunes. Faut dire que le réseau de bus sur Milos n'est pas très au point paraît-il !

Quoiqu'il en soit, re-virages déments pour descendre vers Firopotamos !

Et... encore une découverte extarordinaire à l'arrivée, comme si nous étions au bout d'un monde... d'autant plus qu'il n'y a presque personne sur la plage...

Les Cyclades - 5 (suite)
Les Cyclades - 5 (suite)

La Panda garée sous les pins - les transats gratuits (d'accord pas de première fraîcheur mais "à cheval donné, on ne regarde pas les dents comme dit le proverbe !)

Repos, sieste à l'ombre pour L'Homme : parce que les grecs ont eu la bonne idée, il y a probablement plus d'un siècle, vu la circonférence des troncs... de planter des tamaris sur TOUTES leurs plages !!!

Pendant ce temps, je vais visiter les terrasses des cabanons qui encerclent la plage. Loi littoral inconnue apparemment par ici... je pense à Kézako qui va être détruit (certains comprendront...)

Bienheureux cabanonniers de Milos !
Bienheureux cabanonniers de Milos !
Bienheureux cabanonniers de Milos !
Bienheureux cabanonniers de Milos !
Bienheureux cabanonniers de Milos !
Bienheureux cabanonniers de Milos !

Bienheureux cabanonniers de Milos !

Evidemment, une chapelle éclatante domine Firopotamos !

Les Cyclades - 5 (suite)
Les Cyclades - 5 (suite)

Enfin pour clôturer cette journée de plein rêve éveillé, nous nous arrêtons à l'entrée de Pollonia chez Kivotos, une pâtisserie recommandée, une fois encore, et par le Routard et par Makis !

C'est que nous avons décidé de dîner ce soir sur notre terrasse, face au coucher de soleil et que depuis notre arrivée en Grèce, j'ai hâte de savourer un baklava ! Qui ne figure sur aucune carte de restaurant  ! Trop long à préparer nous a-t-on expliqué. Et puis, les restaus offrent le dessert... mais sous forme d'un gâteau beaucoup plus simple (délicieux cependant) ou d'un yoghourt au miel.

Les baklavas se réveleront fort bons mais le feuilleté à la crème patissière... d'anthologie !!!

Dommage, j'ai oublié de le prendre en photo.

Alors avoir un dessert, c'est parfait mais tout de même, nous aimerions bien commencé par une "greek salade" (tomates-oignons-poivrons verts-concombres-olives noires-capres).

Sauf que le mercredi après-midi, les deux petits supermarchés de Pollonia sont fermés... me fait comprendre une dame à qui je pose la question (en anglais...) devant la devanture bouclée d'un des magasins.

- Mais qu'est-ce que vous voulez ? me demande la grecque ? (une fois encore la prévenance et la bienveillance sont à l'oeuvre).

- Des tomates ! (j'ai raccourci la liste !!!)

- Oh ! Tomatoes ! Come with me !

Et la brave personne me fait signe de la suivre jusqu'à un camion stationné à quelques mètres.

A l'arrière du camion, sous une bache, des cageots de légumes. J'achète trois tomates et deux oignons : UN EURO !

Mais l'image du jour, c'est celle ci-dessous, prise sur la plage de Firopotamos.

Une barque, avec mon nom écrit dessus...

Une barque, avec mon nom écrit dessus...

Repost 0
Published by Philomène - dans Voyages
commenter cet article
14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 11:57

MILOS

Mercredi 25 mai :

Vive les vacances ! Départ de Nefeli à... 11 h 45 !!! Le Routard indiquait dans sa rubrique " à voir dans les environs" :  Mandriaka. Et conseillait d'aller manger au-dessus du minuscule port, sur la droite, chez Medusa. Mais il était également écrit "ouvert de juin à septembre". Zut !

Comme je passe à l'accueil pour poser une question à Roula, elle me demande où nous allons. Je lui parle de Mandriaka, mais lui dit qu'hélas le fameux Médusa est fermé. Sans attendre, elle téléphone pour vérifier, pas de réponse. A cet instant-là le facteur entre, et je comprends qu'elle lui pose la question.

Catégorique le facteur affirme que c'est ouvert ! Voilà, vous avez un bel exemple de la gentillesse des grecs qui font tout ce qu'ils peuvent pour vous rendre service.

Par contre, les routes grecques, (dans les îles tout au moins, sur le continent je ne sais pas), ne cherchent pas spécialement à vous plaîre !!!

Des montées ou des descentes vertigineuses, des virages en épingle à cheveux... pour ceux qui connaissent les routes corses, ben, à côté des grecques, ce sont des autoroutes !!!

Donc, gens au tempérament inquiet, s'abstenir d'emprunter... ce qui serait dommage parce qu'après la route qui tournicote comme une folle et qui se termine toujours par une piste caillouteuse... vous êtes certain du choc visuel de l'arrivée !

Mandriaka : fa - bu - leux !
Mandriaka : fa - bu - leux !
Mandriaka : fa - bu - leux !
Mandriaka : fa - bu - leux !
Mandriaka : fa - bu - leux !
Mandriaka : fa - bu - leux !

Mandriaka : fa - bu - leux !

Fabuleux, oui ! Franchement, je n'imaginais que si près de chez nous finalement, on puisse encore trouver une telle quiétude, une si grande authenticité, comme un saut dans un autre univers, très loin de notre société de cinglés superficiels !

Mandriaka, évidemment nous accueille avec son petit monastère. Pour Médusa, Impossible de ne pas tomber dessus, s'il y a douze maisons ici, c'est le maximum !

Des poulpes sèchent au soleil... je ne connaissais pas cette manière de les attendrir. Nous nous installons à une table. Tout de suite, comme d'hab. on nous apporte des assiettes, du pain, de l'huile d'olive.

Puis nous allons dans la cuisine voir les plats... je craque pour le poulpe qui mijote dans une grosse marmite, L'Homme préfère les sardines. C'est bien, ainsi nous pouvons goûter à deux plats différents.

Alors, la vue, le restau, la nourriture, l'atmosphère, j'aime tout et je me sens grecque, du fond du coeur et des tripes !

De toutes manières, ce voyage n'est-il pas également un retour aux sources ? Mon nom "de jeune-fille" n'est-il pas grec ? Mon père ne s'est-il toujours pas glorifié de ce nom et de ces grecques origines ? Dans ce pays, impossible de le nier, je suis chez moi.

Les Cyclades - 5
Les Cyclades - 5
Médusa : Oh ! là là ! là ! là! là là !!!
Médusa : Oh ! là là ! là ! là! là là !!!
Médusa : Oh ! là là ! là ! là! là là !!!
Médusa : Oh ! là là ! là ! là! là là !!!
Médusa : Oh ! là là ! là ! là! là là !!!

Médusa : Oh ! là là ! là ! là! là là !!!

Repost 0
Published by Philomène - dans Voyages
commenter cet article
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 13:44

MILOS

Mardi 24 mai suite :

Après s'être installés dans notre studio, défait les valises et visiter le coin, la petite plage, le jardin, les environs immédiats, nous montons dans notre Panda grise pour nous rendre au petit port de Pollonia. Nous pourrions y aller à pied mais L'Homme a des problèmes avec un de ses genoux...

En fait, en guise de port, imaginez un quai de poche et des barques au mouillage...

Roula nous a indiqué qu'en cette saison, nous pouvions nous garer très près du restaurant qu'elle nous a conseillés (et indiqué aussi par le Routard).

Depuis notre arrivée à Nefeli, nous sommes sous le charme, tout cet endroit respire une telle  atmosphère de sérénité...

Maintenant, assis juste en surplomb de l'eau, devant deux ouzos et une assiette d'anchois, c'est un instant de pur bonheur !

En plus, le garçon parle français vu que son père est grec mais sa mère française !

 

Chez "Gialos", l'un des restaurants les plus appréciés de l'ïle dixit Le Routard. Vue imprenable et délicieux !
Chez "Gialos", l'un des restaurants les plus appréciés de l'ïle dixit Le Routard. Vue imprenable et délicieux !
Chez "Gialos", l'un des restaurants les plus appréciés de l'ïle dixit Le Routard. Vue imprenable et délicieux !
Chez "Gialos", l'un des restaurants les plus appréciés de l'ïle dixit Le Routard. Vue imprenable et délicieux !
Chez "Gialos", l'un des restaurants les plus appréciés de l'ïle dixit Le Routard. Vue imprenable et délicieux !

Chez "Gialos", l'un des restaurants les plus appréciés de l'ïle dixit Le Routard. Vue imprenable et délicieux !

L'après-midi, retour à Adamas, le "vrai" port de Milos, pour repérer les bateaux qui font faire le tour de l'île.

Notre choix se porte sur un gros caïque relativement récent mais qui a des allures de vieux navire !

Sinon il y a un voilier (on a donné pendant 37 ans alors ça va) et un catamaran qui nous tente beaucoup mais franchement trop cher !

Et puis, une fois de plus, n'est pas étranger à notre décision le fait que le capitaine du caïque parle français...

Mais pour la balade en mer, il faudra attendre le surlendemain, trop de vent est annoncé. Ils sont prudents les marins grecs !

Photo du net

Photo du net

Repost 0
Published by Philomène - dans Voyages
commenter cet article
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 11:06

MILOS

Mardi 24 mai :

Grand jour ! Celui de la traversée vers Milos, l'île de la découverte de la  célèbre Vénus.

Nous aussi partons à la découverte !

Tôt ! Très tôt ! Réveil à 4 h 30. Le ferry étant à 7 h 01... et notre réservation spécifiant de se trouver à l'embarquement 1 heure avant, cela équivaut à être au Pirée à 6 h. Si on compte  (large) 30 minutes de trajet, cela revient à lever le camp à 5 h 30. Réveil une heure avant : temps de douche et de petit déjeuner et nous obtenons 4 h 30 !

L'hôtel offre un buffet ouvert toute la nuit : thé, café, croissants...

Le taxi est à l'heure et met maximum 20 minutes pour parvenir au Pirée. Arrivé à destination, serviable et attentionné comme tous les grecs, notre chauffeur m'accompagne au bureau des ferrys pour que je change ma réservation en billets d'embarquement.

Et in fine, notre NGV n'est même pas encore arrivé !!! Sûr, on ne le ratera pas !!!

Deux heures et demi plus tard, nous voici à Milos.

Nefeli Sunset Studios (et notre studio au 1er étage)
Nefeli Sunset Studios (et notre studio au 1er étage)
Nefeli Sunset Studios (et notre studio au 1er étage)
Nefeli Sunset Studios (et notre studio au 1er étage)
Nefeli Sunset Studios (et notre studio au 1er étage)
Nefeli Sunset Studios (et notre studio au 1er étage)

Nefeli Sunset Studios (et notre studio au 1er étage)

Sur le port d'Adamas, Makis (le propriétaire des studios où nous avons réservé notre séjour) nous attend. Il nous conduit dans sa voiture à Pollonia qui se situe dans le nord de l'île, à dix minutes d'Adamas.

Et c'est l'éblouissement en arrivant sur place ! Notre studio porte le N° 10, il est au 1er étage d'une très jolie - et très blanche - résidence ; devant nous la mer à quelques mètres...

Nous faisons aussi la connaissance de Roula, l'épouse de Makis, avec qui j'ai échangé plusieurs mails. Roula est, comme nos échanges le laissaient prévoir, absolument adorable, nous donne carte de l'île et de multiples indications et conseils.

Enfin, nous nous installons "chez nous". Cet endroit est empli de charme, tout a été conçu avec beaucoup de goût.

Un peu plus tard, nous prenons aussi possession de "notre" voiture (louée) : une Fiat Panda flambant neuve !

Nefelli Sunset Studios et son environnement, les studios d'en face, le petit quai
Nefelli Sunset Studios et son environnement, les studios d'en face, le petit quai
Nefelli Sunset Studios et son environnement, les studios d'en face, le petit quai
Nefelli Sunset Studios et son environnement, les studios d'en face, le petit quai
Nefelli Sunset Studios et son environnement, les studios d'en face, le petit quai

Nefelli Sunset Studios et son environnement, les studios d'en face, le petit quai

Repost 0
Published by Philomène - dans Voyages
commenter cet article
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 11:48

ATHENES

Lundi 23 mai :

Le soleil est revenu et il fait chaud, chaud ! Le programme du jour est conçu en fonction de nos possibilités, c'est-à-dire problème de genou pour L'Homme, problème de dos (et d'épaule...) pour moi. En conséquence nous avons choisi de faire le tour d'Athènes avec le bus à impériale. Hé oui !

Mais les bus à impériale parcourent tous les quartiers, vont même jusqu'au Pirée et il y en a tous les quart d'heure. On peut le quitter, le reprendre, quand on veut.

Et il y a un arrêt à 100 m de notre hôtel, qui franchement est hyper bien placé.

Nous voici donc au premier étage du bus, en surplomb de la ville et sous le soleil exactement. Heureusement j'ai un chapeau et L'Homme une casquette !

Arrêt sous l'Acropole mais nous ne descendons pas, nous nous contentons de prendre une photo. Pour la visite se reporter à La Croisière de L'Express - 2

Arrêt sous l'Acropole mais nous ne descendons pas, nous nous contentons de prendre une photo. Pour la visite se reporter à La Croisière de L'Express - 2

Nous avons prévu de descendre du bus dans le quartier de Monastiraki, un quartier populaire d'Athènes. En fait, Monastiraki est devenu hyper touristique, s'est transformé en quelques années en un endroit parmi les plus fréquentés de la métropole.

On compte les restaurants par dizaines !

 

La place de Monastiraki
La place de Monastiraki
La place de Monastiraki

La place de Monastiraki

Après s'être un peu perdus dans le dédale des ruelles, assez effarés parmi une foule compacte de touristes et de grecs, nous choisissons pour nous restaurer une taverne au hasard. Enfin, pas si au hasard que ça ! Sur le trottoir devant un restaurant, il y a de la viande qui tourne... les fameux Döner kebab, ces fines tranches de mouton rôti que L'Homme adore ! Alors...

Et puis une petite terrasse a l'air bien sympa !

Les Cyclades - 3
Les Cyclades - 3

Rassasiès, nous remontons dans notre bus pour continuer le tour d'Athènes. Il nous faut seulement changer de bus - quitter la ligne bleue pour prendre la ligne rouge qui mène au Pirée.

Le Pirée, nous y avons fait escale l'an dernier et demain, ce sera "le grand départ" pour Milos !

En attendant, on regarde les bateaux.

Soirée à Placa dans une taverne presque voisine de celle d'hier
Soirée à Placa dans une taverne presque voisine de celle d'hier

Soirée à Placa dans une taverne presque voisine de celle d'hier

Instantanés sur le chemin du retour vers l'hôtel
Instantanés sur le chemin du retour vers l'hôtel
Instantanés sur le chemin du retour vers l'hôtel

Instantanés sur le chemin du retour vers l'hôtel

Repost 0
Published by Philomène - dans Voyages
commenter cet article
8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 13:09

ATHENES

Dimanche 22 mai (suite) :

Athènes, tout de suite, évidemment, vous pensez à l'Acropole, au Parthénon... mais nous y sommes allés il n'y a pas si longtemps et parcouru le site en long, en large et en travers. C'était en septembre 2015. Pour ceux qui auraient oublié ou pas encore vu,  allez faire un tour dans la catégorie Voyages, à La croisière de l'Express 2015.

Exit donc l'Acropole ! Par contre, avant de partir de Marseille, Brigitte, une amie, nous a vivement conseillés de nous rendre au musée d'Art cycladique. Surtout que nous allons dans les Cyclades !

Le musée se trouve dans l'avenue qui borde le Parlement ; après le premier café grec... nous reprenons notre marche à pied.

"Remarquable musée né de la passion du couple Goulandris" note le guide du Routard.

Effectivement, les oeuvres présentées sont tellement remarquables, que nous allons passer deux bonnes heures dans le lieu.

Au premier étage, des sculptures présentent des formes modernes étonnantes.
Au premier étage, des sculptures présentent des formes modernes étonnantes.
Au premier étage, des sculptures présentent des formes modernes étonnantes.
Au premier étage, des sculptures présentent des formes modernes étonnantes.
Au premier étage, des sculptures présentent des formes modernes étonnantes.

Au premier étage, des sculptures présentent des formes modernes étonnantes.

Une des sculptures, surtout des femmes, mesure même 1,40 m. Elles datent de 8000 ans avant J.C.

A cet étage phare du musée, on peut admirer également de nombreuses poteries. Plats et vaisselle.

 Et je vais tomber dans un long arrêt notamment devant la sculpture ci-dessous :

Les Cyclades - 2

De nombreuses poteries, des plats et de la vaisselle.

Les Cyclades - 2
Les Cyclades - 2
Les Cyclades - 2
Les Cyclades - 2
Les Cyclades - 2

Le 2ème étage du musée offre de la verrerie phénicienne (300 ans avant J.C.) ; des amphores, des objets en bronze, de ravissants tanagras (une petite statue me fait penser à une arlésienne !).

Tellement de beauté...

Les Cyclades - 2
Les Cyclades - 2
Les Cyclades - 2
Les Cyclades - 2
Les Cyclades - 2
Les Cyclades - 2

Au 3ème étage : collection d'art chypriote.

Les Cyclades - 2
Les Cyclades - 2
Les Cyclades - 2
Les Cyclades - 2
Les Cyclades - 2

Enfin, au 4ème étage, on peut voir  une reconstitution de scènes de la vie quotidienne dans l'Antiquité, bonne idée ! On suit, de vitrines en vitrines, des personnages dans différentes étapes de vie quotidienne.

Les Cyclades - 2
Les Cyclades - 2

Pour les photos ci-dessous, je ne sais plus à quel étage je les aies prises !

Les Cyclades - 2
Les Cyclades - 2
Les Cyclades - 2
Les Cyclades - 2

Pour le repas du soir, forcément, ce sera à Placa. Touristique à fond, bon d'accord, mais impossible de ne pas s'y rendre !  D'autre part, à deux enjambées de notre hôtel.

Beaucoup de touristes dans les ruelles, beaucoup de tavernes. Comment choisir ? On suit le Routard et on s'installe à la terrasse de Sholarchio Ouezeri Koklis.

Le garçon apporte un grand plateau avec une quinzaine de plats chauds et froids parmi lesquels vous composez votre repas.

Les Cyclades - 2
Repost 0
Published by Philomène - dans Voyages
commenter cet article
7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 11:00

ATHENES

Vue du balcon de notre hôtel sur une petite rue sympa
Vue du balcon de notre hôtel sur une petite rue sympa
Vue du balcon de notre hôtel sur une petite rue sympa

Vue du balcon de notre hôtel sur une petite rue sympa

Samedi 21 et dimanche 22 mai Ahènes :

Nous en rêvions depuis longtemps, surtout moi, je dois avouer ! Et parfois les rêves finissent par se réaliser. Le samedi 21 mai signe donc le jour du départ pour Athènes : passage obligé vers les îles fantasmées.

Nous arrivons en début de soirée pour découvrir Le Parthénon hôtel, très bien situé au pied de l'Acropole et à deux ruelles de Placa, ce quartier typique de la capitale grecque.

Premier point fort agréable, la jeune femme à l'accueil parle le français comme vous et moi et nous donne de précieux conseils pour les jours suivants.

le parc municipal - Le Parlement
le parc municipal - Le Parlement
le parc municipal - Le Parlement

le parc municipal - Le Parlement

Temps gris... nous prenons LE parapluie ! et partons à pied vers la place Syndagma, son célèbre Parlement et ses fameux Evzones. Au passage nous nous arrêtons devant l'immense parc municipal, végétation magnifique. Quelques gouttes de pluie...

Nous voici ensuite devant le Parlement au moment-même où se déroule une cérémonie officielle avec un service d'ordre qui tient gentiment mais fermement les touristes à distance !

Les Cyclades
Les Cyclades
Les Cyclades
Les Cyclades
Les Cyclades

Mais la cérémonie se termine, les officiels s'envolent et nous pouvons enfin approcher les Evzones et leurs jupettes !

A savoir, leur jupe plissée est coupée dans 30 mètres de tissu blanc, formée de 400 plis qui symbolisent 400 années de servitude sous l'occupation turque...

Premier repas grec quasiment sur la place Sindagma, premiers délices... avant de repartir à pied vers le musée des Arts cycladiques dont je vous parlerai demain.

La file de taxis jaunes sur Syndagma à deux pas du Parlement
La file de taxis jaunes sur Syndagma à deux pas du Parlement

La file de taxis jaunes sur Syndagma à deux pas du Parlement

Repost 0
Published by Philomène - dans Voyages...
commenter cet article
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 12:33
"Les Plumes de gabians"

Oui, nous sommes sept ! Comme... les sept nains, les sept jours de la semaine, les sept mercenaires, les sept...

Voici donc "Fantaisies de plumes " : sept nouvelles pour tous les goûts.

Pour vous procurer le recueil (10 €), facile !

Soit vous venez le jeudi 19 mai à la Brasserie des Templiers, 13001 Marseille,

www.brasserie-des-templiers-120ans.com

C'est à deux enjambées du Vieux-Port, soit il vous suffira de m'envoyer un mail : jpj.anziani@free.fr et je vous donnerai la marche à suivre. 

"Les Plumes de gabians"
Repost 0
Published by Philomène - dans Ecrivants - écrivains
commenter cet article
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 12:36
Fantaisies de plumes

A travers sept nouvelles, venez à la rencontre de sept auteurs et donc de sept univers différents : Corinne Angeli, Jeannine Anziani, Nicole Delor, Michèle Olive, Paul Pisapia, France Privat, Alain Seyfried.

Pour vous procurer le recueil de nouvelles : 10 €  + frais de port, vous pouvez m'envoyer un mail : jpj.anziani@free.fr

Fantaisies de plumes
Repost 0
Published by Philomène - dans Ecrivants - écrivains
commenter cet article

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche