Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 14:17

 

Passerez-vous par ici, passerez-vous par là ? Peut-être qui sait...

on se rencontrera...

 

invitation-2010-2.JPG

 

 

 

 

 

 

 

invitations-nuitee-2010.JPG

 

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Infos
commenter cet article
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 07:29

 

Ingrédients :

2 ou 3 poulpes pas trop gros

sel poivre

ail - basilic - huile d'olive

 

recettes-029.jpg

 

Non, ce n'est Paul le poulpe allemand Paul le poulpe  qui a fini à la casserole, mais un poulpe anonyme !

Et même deux ! Car mieux vaut deux poulpes jeunes qu'un gros ! Car de quelque manière qu'on l'assaissonne, le vieux restera dur....

Vous savez l'histoire que l'on raconte à Marseille : prenez un vieux poulpe, faites-le cuire dans un faitout avec un fer à repasser, quand le fer est tendre, le poulpe est cuit !

Donc mieux vaut acheter deux ou trois poulpes pas trop gros.

Il est vrai que quelques années en arrière, le plus décourageant dans l'affaire était qu'il fallait, pour attendrir les mollusques, les battre comme plâtre. Soyons moderne, il suffit à présent de mettre les poulpes au congélateur  (pour casser le fibres) juste après l'achat.

Comme en général je reviens des courses épuisée,je les dépose tels quels dans le congélo sans les nettoyer et je les oublie !

Puis vient l'idée de mettre du poulpe au repas ou à l'apéro.

A ce moment-là, sortir les poulpes du congélateur la veille au soir, les laisser décongeler au frigo toute la nuit. Le lendemain, nettoyer les poulpes. C'est-à-dire, vider entièrement tout l'intérieur de la calotte, couper les yeux, enlever le bec, le plus possible de peau grise, le noir... bien rincer puis couper en gros tronçons.

Les mettre dans une cocotte minute 15 minutes à partir de la rotation de la soupape avec un demi-verre d'eau salée.

Sortir de la cocotte, égoutter, laisser refroidir. Avec une feuille de sopalin enlever ce qui pourrait rester de peau noire, couper tout en petits morceaux.

Mettre dans le saladier avec BEAUCOUP de basilic haché et de l'ail écrasé, ajouter du poivre

et un verre d'huile d'olive.

Laisser mariner au frais au moins une demi-journée.

C'est d'ailleurs meilleur de le préparer la veille pour le lendemain.

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Recettes de cuisine
commenter cet article
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 11:36

 

Hier soir, finale de cette coupe du monde. Le spectacle ne valait pas celui de la veille au soir, mais enfin ce sont mes favoris, les espagnols qui ont emporté la coupe. Olé !

A la fin d'un mondial, comptes et statistiques pleuvent !!!

Et c'est "mon" Forlan Coupe du monde 2010  qui est classé meilleur joueur, meilleur butteur...

Faites retentir les vuvuzella !!!

 

4707416575_6bcb9d30e8.jpg

Repost 0
Published by Philomène - dans De bric en vrac
commenter cet article
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 13:40

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Vidéos
commenter cet article
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 10:55

 

Si j'étais dingue de foot, depuis plus d'un an que ce blog existe, vous le sauriez déjà n'est-il pas ?

Donc, vous l'avez compris, le ballon rond n'est pas ma folie, ma tasse de thé préférée !

Sauf que l'exception va confirmer la règle avec l'article qui suit. Une bafouille sur cette coupe du monde, sur "la petite finale" d'hier au soir : Allemagne - Uruguay.

Que j'ai regardé !!!

A cause d'un beau gosse évidemment... Diego Forlan avec sa chevelure blonde retenue par un bandeau, son regard acéré et ses départs accélérés !

Si je suis un match, je choisis un camp, forcément.

Aucun doute cette fois-ci je prends partie pour les uruguayens, leur tenue azur et la belle gueule de leur numéro 10, Forlan !

 

4768375363_fd3736bbdf.jpg

 

Et puis en fait j'aime bien les petits poucets... (Uruguay 3 millions et demi d'habitants).

C'est ainsi qu'en compagnie de L'Homme et de Grand fils, je me fais piéger par cette baballe et ces hommes qui courent après.

En plus, ceux-là, aussi bien les allemands que les sud-américains ont l'air d'aimer ce qu'ils font, se démener, donnant une image de bravoure et de vaillance, pas comme ces nuls de l'équipe de Fance aux ego surdimensionnés...

A la mi-temps le score est de 1 à 1 et, impensable, L'Homme et Grand Fils partent se mettre au lit pour s'être couchés à point d'heure la veille au soir !

Situation paradoxale, je me retrouve seule devant le petit écran !

 

Et bientôt j'exulte, l'Uruguay marque un deuxième but, yé !

Ma joie ne dure guère, quelques minutes après Allemagne égalise, grrrrrrrrr !

- Attention, il va falloir tenir, dixit le chroniqueur à la 60 ème minute de la deuxième mi-temps.

Oui, tenez, tenez mes ciel-clair et surtout marquez !

Mais des signes de fatigue commencent à apparaître dans l'équipe uruguayenne, leur jeu ralentit sous le vent, sous la pluie ; je m'assoupis...

Puis... troisième but marqué par les allemands, dix minutes avant la fin du match. Snif !

Bah ! C'est la règle du jeu : un vainqueur, un perdant.

Pourtant, jusqu'au bout ils se sont battus mes chouchous, jusqu'à l'extrême limite et un penalty tiré par... Forlan qui a raté son but ! Alea jacta est !

 

Paul le poulpe, ce mollusque allemand qui se prend pour Madame Soleil avait fait une bonne prédiction en désignant les allemands vainqueurs de cette "petite finale".

Pour la finale de ce soir, il a désigné les espagnols... Doit-on se fier à cette bestiole ?

En tout cas, je crois que je vais la regarder, à ce niveau-là, ma foi le foot ne me déplaît pas !

Enfin, vous l'aurez deviné, j'ai déjà choisi mon camp : les hispaniques, cette fois-ci non pas à la cause de la taille du pays, l'Espagne est un grand pays, mais parce que ce sont les voisins d'à côté et apparemment aussi des joueurs plus fair-play que les hollandais !

   

Repost 0
Published by Philomène - dans De bric en vrac
commenter cet article
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 11:56

 

L'été est l'époque propice aux invitations.recettes-022.jpg

Même s'il faut se mettre en cuisine, un jour, deux jours... pour préparer le repas le plus approprié à la saison, à son humeur, à son envie, c'est une façon de dire : « je vous aime » à ses convives.

Alors c'est vrai, cela demande d'y consacrer de son temps et de son énergie, mais le résultat, personnellement m'est une grande satisfaction !

Créer un peu de beauté et d'harmonie n'est jamais innocent.

 

J'avais envie d'Italie...

Le repas s'est donc déroulé dans cette coloration-là.

 

Voici la recette des aubergines à l'italienne, un frais plat  d'été. Un peu long à faire mais facile comme tout.

Ah l'aubergine ! Ce légume, en premier vous offre, cadeau, son inimitable couleur brillante, ensuite, et bien ensuite, il se prête à tellement de déclinaisons...

 

Aubergines à l'italienne

 

recettes-026.jpgIngrédients :

 

4 ou 5 aubergines pas trop grosses (et surtout pas d'Espagne !)

Huile d'olive

Sel - poivre - origan - aïl - basilic

 

Peler les aubergines avec un économe une tranche sur deux, les couper dans le sens de la longueur en tranches fines. Disposer sur des feuilles de sopalin et laisser dégorger quelques minutes.

Faire chauffer un grill en fonte, poser les tranches sur le grill, dés qu'elles deviennent blanches, les retourner et faire griller de l'autre côté.

Poser au fur et à mesure sur un plat.

Quand toutes les aubergines sont grillées, saler, poivrer, saupoudrer d'origan, d'ail et de basilic haché. Arroser copieusement d'huile d'olive. Mettre au frais.

 

Ce mets peut se déguster en plat unique, en accompagnement d'une viande ou d'un poisson ou comme hier soir en une belle entrée avec des poivrons rouges grillés et une chiffonnade de jambon cru.

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Recettes de cuisine
commenter cet article
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 15:12

 

Coup de chaleur, coup de cafard, coup de fatigue...4477819139_96104a5814.jpg

Des courses trop longues...

trop de choses à faire...

Mais pourquoi faudrait-il tous les jours toujours être en super forme ?

Essayer de ne pas s'en vouloir.

Il y a des jours avec et des jours sans.

Aujourd'hui est un jour sans !

 

 

 

 

    

Selon Bouddha, la vie humaine se compose d'une série

de processus perpétuellement changeants : un processus physique, un processus psychique,

un processus de mémoire et de reconnaissance, un processus de pensée

et de réaction et un processus de conscience. Ils sont dynamiques et ininterrompus,

et nous n'y trouverons pas un seul élément que l'on pourrait désigner

comme notre moi immuable. Nous sommes, nous-même, un processus tissé

dans la trame de la vie, sans séparation.

 

  

Jack Komfield

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Citations
commenter cet article
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 14:41

 

Vous voulez que je vous dise ? PONCER est un métier d'enfer !!!

A la ponceuse électrique ou au papier de verre, le genre de truc à vous mettre les nerfs en pelote !

Bon, je vous explique.

Depuis une bonne quinzaine d'années, voire plus... nos : meubles-de-jardin-en-faux-teck parce que le vrai est hors de prix avaient pris une vilaine couleur marronasse dégeulasse malgré (ou justement à cause de) plusieurs couches d'huile de lin, de teck (l'huile de teck pour le faux teck y a rien de tel...), de Bondex et divers autres produits sensés protéger les bois exotiques.

Cette année L'Homme, en forme, a décidé de PONCER afin de ramener les meubles en question au plus près de leur apparence originelle.

Depuis deux jours, nous nous sommes répartis la tâche, lui : il ponce, je passe l'huile de teck !

 

Et puis cet après-midi L'Homme allant rendre visite à un ami hospitalisé, je lui ai annoncé :

- T'inquiètes chéri, pendant ton absence je vais avancer le boulot !

C'est que deux fauteuils plus noirs que la misère m'imploraient du regard... D'accord vieux fauteuils je vais m'occuper de vous !

 

divers-maison-et-environnement-012.jpg

 

Mais quelle idée sauvage ! Une ponceuse, ça vibre, ça vous casse les oreilles, ça fait plein de poussière que vous prenez dans les cheveux que vous venez de laver (et sur le reste du corps aussi d'ailleurs), mais là n'est pas le principal obstacle.

Le problème réside dans le fait que ces fauteuils (enfin je vous avoue que je n'en ai attaqué qu'un) made in je ne sais plus quel pays d'Asie sont un piège à gogo occidental !

Parce qu'ils ne sont pas faits partout du même bois !

Par exemple, les accoudoirs sont dans un bois, les planches du milieu dans un autre, le rebord et les pieds encore un autre et  tous ces bois ne réagissent pas de la même façon sous les coups de la ponceuse. Si certaines parties abandonnent rapidement leur vilaine couleur noire pour retrouver un joli blond clair, d'autres mettent de la mauvaise volonté et persistent à rester grisâtres !

Bon et bien j'ai donc poncé, insisté, persisté (un peu),  et... j'en ai eu ma claque ! Na !

Poncer n'est pas mon métier préféré !!! J'ai donc lâchement abandonné mon poste... L'Homme a plus de patience et d'endurance que moi pour ce genre de choses, aussi je lui laisse les fauteuils asiatiques pour demain... et je vais d'un pas vaillant aller prendre une douche parce que c'est moi qui suis à présent recouverte d'une poudre marron !

 

Repost 0
Published by Philomène - dans De bric en vrac
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 07:15

 

Certains d'entre vous se souviennent peut-être de cet article : Un an déjà...

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, une reconstitution a été organisée sur le lieu du braquage pour essayer de comprendre le geste fatal aboutissant à la mort d'Eric Aullen, notre adorable garagiste bien-aimé.

 

Agip-001.jpg

 

"Tuer un père de famille pour 90 euros. Inconcevable. Francis Pollon, 53 ans et José Cavéda, 47 ans, sont pourtant mis en examen et écroués pour ce crime-là, commis le 14 décembre 2008. Dans la nuit de jeudi à vendredi, les deux hommes se sont retrouvés sur les lieux, afin de répéter les terribles gestes qui ont conduit à la mort d'Eric Aullen, touché d'une balle dans le dos, dans sa station-service de l'avenue des Roches (7ème).

A 6h30 du matin, deux hommes, le visage caché sous une cagoule et un casque étaient venus le braquer sur un scooter volé. Ils croyaient tomber sur la recette du coffre-fort. Un vol à main armée d'autant plus minable que ceux que la justice met en cause connaissaient bien la victime. José Cavéda habitait à 100 mètres du commerce. Lui a refusé de participer à la reconstitution...

(...)

Son complice présumé, Francis Pollon, l'a très vite mis en cause après leur interpellation par la police judiciaire, indiquant que Cavéda tenait l'arme qui a tué le pompiste. (...)

- Eric a reconnu Cavéda, c'est sûr. C'est pour cela qu'il a tiré. Il venait presque tous les jours à la station, où il lavait très souvent sa voiture. Il vivait à 100 mètres d'ici. Après le meurtre, quand il est parti en courant, il est juste remonté chez lui.

Le principal suspect a préféré rester dans la voiture des policiers, pendant que Francis Pollon est monté comme passager sur le scooter utilisé le jour du meurtre". (...)

 

Romain Luongo - La Provence samedi 3 juillet 2010

 

Le Témoignage

 

"Ce n'est pas une démarche habituelle. Les parties civiles n'assistent généralement pas aux reconstitutions judiciaires. Trop douloureux. Trop risqué. Mais pour Danielle Aullen, la veuve du pompiste du Roucas, sa présence était presque « vitale ».

« J'ai moi-même fait la demande au juge d'instruction. J'avais besoin de réponses pour pouvoir avancer dans mon deuil », assure-t-elle. Et elle en a eu des réponses, jeudi soir. Elles  sont venues conforter ses certitudes. « C'est bien ce que je pensais, lâche-t-elle. Eric les avait reconnus. Il s'est bagarré avec Cavéda à visage découvert. Il y avait même un portrait-robot. C'est pour ça qu'il a été tué .

(...) C'était très dur. Surtout quand j'ai vu un policier prendre la place de mon mari et un autre celle de José Cavéda qui ne voulait pas sortir de la voiture », raconte-t-elle, choquée par le mépris affiché du tueur présumé du pompiste. « Il s'est comporté comme un moins que rien, assène-t-elle. Il s'est même plaint qu'il avait des crampes aux jambes. Puis vers 2 heures du matin, il s'impatientait car il voulait réintéger sa cellule. Il a été particulièrement odieux. »

Loin se laisser impressionner Danielle Aullen a multiplié les demandes pour aller lui parler.

« Mais , chaque fois, on me l'a refusé, regrette-t-elle. Alors, je ne l'ai pas lâché du regard. »

(...)"

 

Laetitia Sariroglou - La Provence samedi 3 juillet 2010

Repost 0
Published by Philomène - dans Infos
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 07:45

2345551253_68a87b531b.jpg

 

Au cours de deux soirées, les vendredi 2 et samedi 3 juillet de 18 h à l'aube... des artistes interviendront bénévolement pour que (sur) vivent les Argonautes.

 

Les Argonautes, c'est un petit théâtre - 33 bd Lonchamp dans le 1er arrondissement de Marseille. Depuis bientôt huit ans, avec Francine et Jean-Pierre aux commandes, le théâtre s'affirme dans la vie artistique marseillaise en donnant leur chance à des spectacles aussi rares qu'inattendus.

"Sans élitisme ni concessions, notre théâtre a toujours visé un public populaire - au sens noble du terme. Ainsi chaque année le théâtre des Argonautes est un lieu où alternent avec la même exigence : création de pièces d'auteurs contemporains ou de jeunes metteurs en scène, accueil de compagnies renommées, concerts, danse, soirées vouées au slam, à l'improvisation théâtrale, ateliers de recherche et stages de pratiques artistiques..."

 

Aux Argonautes dans l'avant salle du théâtre, les soirs de scènes slam, sous la lumière tendre des abats-jours, règne une ambiance cosy unique et précieuse. A côté des étagères couvertes de livres, une modeste estrade, un piano, un tableau noir où s'inscrivent peu à peu à la queue-leu-leu les noms des slameurs.

Et voilà que spectacles, slam et consorts devraient disparaître à jamais à cause de diminutions de subvention ?

 

Alors pour les soutenir, n'hésitez pas :

1/ si vous n'êtes pas loin prenez votre adhésion pour la saison 2010/2011 : 20 € (ou plus...)

2/ sinon signer la pétition en ligne : http://7573.lapetition.be/

3/ adhérer à la page Facebook : pour que (sur) vivent les Argonautes   

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Infos
commenter cet article

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

 

Recherche