Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 09:19

Il y a peu, je vous parlais du livre Trois amis en quête de sagesse  de Christophe André, Alexandre Jollien et Matthieu Ricard. Cet ouvrage m'a tellement interpellé, parlé, aidé que je viens d'attaquer une deuxième lecture.

Et comme la vie n'est pas avare d'épreuves à traverser et que je viens d'être confrontée à une injustice totale, voilà encore un passage à mettre en pratique. Méditer.

Aimer la personne par qui le mal arrive ? Comme toujours plus facile à dire qu'à faire ! Et pourtant...

"Hâtons-nous de suivre le conseil de Nietzsche pour qui le meilleur moyen de bien inaugurer la journée consiste à se demander, dès son réveil, si aujourd'hui l'on peut faire plaisir "au moins à un homme". Tout commence par "le prochain", "le premier venu", pour le dire dans les mots de Christian Bobin. Comment, de tout coeur, accueillir celui que je rencontre au coin de la rue, le proche que je côtoie chaque jour ? Et aimer pour de bon celui qui m'agace ? "

Alexandre Jollien

Conseil de Nietzsche
Repost 0
Published by Philomène - dans Citations
commenter cet article
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 13:51

Une de mes amies, Nicole, m'a envoyée, il y a quelques jours, de très jolies photos de son jardin accompagnées de cette belle citation de Christian Bobin  :

Le bout du monde et le fond du jardin contiennent la même quantité de merveilles.

Une toile d'araignée qui scintille dans le jardin de Nicole

Une toile d'araignée qui scintille dans le jardin de Nicole

Une autre citation était jointe :

Merci Nicole.

Merci Nicole.

Repost 0
Published by Philomène - dans Citations
commenter cet article
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 12:12

"Faites des rêves immenses pour ne pas les perdre de vue en les poursuivant".

 

Vincent Lindon a cité Faulkner en recevant au festival de Cannes son Prix d'interprétation masculine.

Photo du net

Photo du net

.

Repost 0
Published by Philomène - dans Citations
commenter cet article
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 12:30

Je reviens d'une semaine de retraite à  Hauteville : l'ashram d'Arnaud Desjardins : www.amis-hauteville.fr.

Si mon séjour relève de la sphère strictement privée, confidentielle, il me semble tout de même intéressant de vous en dire quelques mots.

D'abord, se retrouver dans un lieu où règne l'harmonie, la beauté, l'ordre, évidemment sans ostentation, plonge d'emblée dans un grand bien-être.

Ensuite, Ah ! immédiatement, la qualité du silence...

Vient dans le même temps la sensation de se retrouver chez soi, entouré de personnes poursuivant le même but.

 

Une semaine à l'ashram

Le bonheur n'arrive pas automatiquement, ce n'est pas une grâce qu'un sort heureux peut répandre sur nous et qu'un revers de fortune peut nous enlever ; il dépend de nous seuls.
On ne devient pas heureux en une nuit, mais au prix d'un travail patient, poursuivi de jour en jour. Le bonheur se construit, exige de la peine et du temps. Pour devenir heureux, c'est soi-même qu'il faut savoir changer.

Luca et Francesco Cavalli-Sforza (la science du bonheur - Odile Jacob 1998)

Une semaine à l'ashram
Repost 0
Published by Philomène - dans Citations
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 15:45
Charlie Hebdo - propos

Me voici donc en possession du numéro 1178 de Charlie Hebdo.

"Tout est pardonné"

Moi, je ne suis pas certaine d'avoir pardonné. Je n'en suis pas encore là. Surtout, je m'interroge. Au vu des dernières images transmises à la télé, toutes ces émeutes, ces autodafés, ces drapeaux français brulés. Alors, ces gens qui focalisent sur des caricatures, l'ont-ils VRAIMENT vue, cette couverture, l'ont-ils lue? Comprennent-ils le sens du mot pardon ? Prennent-ils le temps de penser par eux-même ?

Pardon : absolution, grâce, indulgence, action de pardonner.

Pardonner : renoncer à tirer vengeance de...

Comme un abyme s'ouvre devant moi, et le sens de la vie. Ici, là-bas, pour nous, pour eux.

Maintenant, honnêtement, je vais vous dire, je ne suis pas une fan absolue du type d'humour de l'Hebdo. Enfin, disons surtout niveau dessins, ils sont loin de m'avoir tous séduits dans cet exemplaire ! Donc, justement, une occasion idéale de dépasser le "j'aime - j'aime pas". D'essayer de comprendre, d'aller plus loin.

Car si on se contente durant notre existence de ne faire que ce qu'on aime, de ne fréquenter que les personnes qu'on aime, de ne lire et regarder que ce que l'on est certain d'aimer, comment connaître de nouvelles sensations, émotions, sentiments, expériences ?

La valeur de Charlie, autre chose que ce "j'aime - j'aime pas". Et la conviction absolue que c'est "hors de prix" : thématique pour 2015 de la revue Filigranes.

Le mot liberté s'impose.

Page 12 de ce N° 1178, il y a un bel article de Jean-Baptiste Thoret (Oui, il y a des choses superbement écrites dans Charlie) sur le réalisateur Francesco Rosi (15.11.1922 - 10.01.2015). Le journaliste termine en lui donnant la parole, je vais faire de même, la conclusion est sans appel :

"Je crois à la démocratie, disait-il, en même temps, je crois que c'est très difficile de l'imposer, surtout aujourd'hui, compte tenu de la crise politique dans laquelle le monde baigne. Mais la pensée est la démocratie. Penser, raisonner, tenter de comprendre, constituent les grands actes d'affirmation de la démocratie".

Repost 0
Published by Philomène - dans Citations
commenter cet article
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 13:44
Burano

Burano

Des maisons bariolées, pour commencer l'année d'une manière colorée, vivante, joyeuse et la poursuivre de même.

C'est mon souhait pour vous qui allez lire ces lignes :

Un 2015 HAUT en couleurs, chaleureux, dynamique.

Ensuite ?

Deux citations en guise de panneau indicateur !

* La première est d''un philosophe grec de l'école stoïcienne : Epictète, pour qui l'Homme est soumis au destin ordonné par les dieux.

L'enseignement du philosophe stoïcien met en avant une méthode pour atteindre le bonheur par "l'ataraxie", c'est-à-dire, la paix de l'âme. Pour y parvenir,  accepter, avec courage et amour, toute proposition du destin en effectuant honnêtemment son devoir en dépit des circonstances, et en agissant avec bienveillance envers les autres hommes.

 

Dis-toi d'abord ce que tu veux être, puis fais ce qu'il faut pour le devenir.

Epictète
(50 - 125)

* La deuxième citation est de Ralph Waldo Emerson, un essayiste, philosophe, poète américain chef de file du mouvement transcendantaliste américain du début du XIXe siècle.

N'allez pas là où le chemin peut mener.
Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace.

Ralph Waldo Emerson
(1803 - 1882)

Burano

Burano

Repost 0
Published by Philomène - dans Citations
commenter cet article
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 07:43

Tous les jours, sur le métier, remettez votre ouvrage. Tous les matins, tous les soirs, tous les instants, voir.

Ces maudites pensées qui pourrissent notre vie.

Partir en chasse, en guerre contre ce maudit mental qui le plus souvent ne cherche qu'à nous faire peur.

NE PAS SE LAISSER ENTRAINER.

J'ai dit en créant ce blog que je prlerai le moins possible de ma vie privée. Donc juste vous confier que je voudrais être plus vieille d'une semaine. Pour avoir dépasser ce cap qui se profile avec angoisse : l'opération d'un être cher qui surgit à l'improviste. Accident de la vie. Comme si l'existence était une route droite !!!

"De "penser" à "voir", de la fiction au fait, de l'illusion à la réalité, de ce qui n'est pas à ce qui est, voilà le processus. Est-ce clair ?"

Swami Prajnanpad - L'éternel présent

Clair au niveau de la compréhension, oui. Pour la mise en pratique, l'exercice est plus difficile...

L'esplanade du Fort Saint-Jean

L'esplanade du Fort Saint-Jean

Repost 0
Published by Philomène - dans Citations
commenter cet article
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 21:56

Comme un tatouage sur le coeur :

46664

le numéro de prisonnier de Nelson Mandela depuis le début de sa détention en 1964 jusqu'à sa libération en 1990. Ce numéro n'était pas une simple référence. Nelson Mandela était le 466 ème prisonnier incarcéré à Robben Island en 1964.

Peut-être, le meilleur hommage à lui faire, serait de se souvenir de ce poème que le Grand Hommel se répétait tout au long des vingt sept années de sa détention et qui, affirmait-il l'avait aidé à tenir.
 

Dans les ténèbres qui m’enserrent,
Noires comme un puits où l’on se noie,
Je rends grâce aux dieux quels qu’ils soient,
Pour mon âme invincible et fière,

Dans de cruelles circonstances,
Je n’ai ni gémi ni pleuré,
Meurtri par cette existence,
Je suis debout bien que blessé,

En ce lieu de colère et de pleurs,
Se profile l’ombre de la mort,
Et je ne sais ce que me réserve le sort,
Mais je suis et je resterai sans peur,

Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

 

 

 Traduction d'après la VF du film Invictus de Clint Eastwood.

Repost 0
Published by Philomène - dans Citations
commenter cet article
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 14:24

Je n'ai pas grand chose à dire en ce moment.

Pierre Autin-Grenier

Photo Jean-François Cardin

Photo Jean-François Cardin

Oui, "je n'ai pas grand chose à dire en ce moment" comme l'a écrit Pierre Autin- Grenier, né la même année que moi (je vous laisse chercher ! )

Ou plutôt si, j'aurais des tas de choses à vous dire, mais ce seraient des choses emplies de spleen à ras bord, alors...

Je préfère encore me taire, me terrer dans ma tanière... laisser passer...

Repost 0
Published by Philomène - dans Citations
commenter cet article
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 16:11

Hé ! That is the question !

Sommes-nous grands ?
Repost 0
Published by Philomène - dans Citations
commenter cet article

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

 

Recherche