Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 15:02

Déjà temps de déménager ! Adieu Agia Fotia, Sitia et le personnel absolument adorable de l'accueil de notre hôtel. Nous quittons la côte Est pour passer à l'ouest. Au passage, un peu de géographie : cette île est en fait une longue bande de terre qui s'étale sur 260 kms de long mais sur seulement 12 à 57 kms de large.

Nous arrivons donc rapidement de l'autre côté. Notre destination est la petite ville balnéaire de Plakias, sauf que nous partons du nord pour nous rendre au sud. En conséquence, une longue route à parcourir sur cette côte ouest. En fait, par la nationale et l'intérieur des terres, ce serait plus rapide, mais nous avons décidé de prendre le chemin des écoliers.

Alors détour par le bord de mer, une route incroyable au ras de l'eau puis à travers des serres, notamment de bananiers. Nous ne savions pas que les crétois cultivaient des bananes. Des serres de droite et de gauche qui enserrent la route. Des serres jusqu'au plus près de l'eau, très étonnant.

La route bordée par les serres et les bananiers
La route bordée par les serres et les bananiers
La route bordée par les serres et les bananiers

La route bordée par les serres et les bananiers

Evidemment il y a l'arrêt (obligatoire) dans une taverne en surplomb de la mer
Evidemment il y a l'arrêt (obligatoire) dans une taverne en surplomb de la mer

Evidemment il y a l'arrêt (obligatoire) dans une taverne en surplomb de la mer

Mais il nous reste encore bien du chemin à parcourir. Sauf que notre petite route se termine par une mauvaise piste de terre qui grimpe sec. Hésitation... la sagesse recommandant de ne pas prendre de risques, jusque là, c'est vrai, les routes crétoises sont en bien meilleur état que celles des Cyclades, nous prenons la décision de revenir en arrière pour repartir sur une nationale !

Franchement, partis ce matin vers 10 h, je commence à saturer de la voiture à l'heure qu'il est, 16 h et sachant qu'il nous reste encore 2 bonnes heures avant Plakias. Heureusement, L'Homme assure au volant et me rassure "courage" !

Reste qu'arrivés - enfin - en début de soirée, à Plakias, nous chercherons encore un bon moment le chemin qui mène à notre hôtel, caché dans un site juste époustouflant !

Imaginez une calanque privée et un complexe hôtelier bâti eu pied d'une falaise en surplomb de la dite calanque.
Imaginez une calanque privée et un complexe hôtelier bâti eu pied d'une falaise en surplomb de la dite calanque.
Imaginez une calanque privée et un complexe hôtelier bâti eu pied d'une falaise en surplomb de la dite calanque.
Imaginez une calanque privée et un complexe hôtelier bâti eu pied d'une falaise en surplomb de la dite calanque.
Imaginez une calanque privée et un complexe hôtelier bâti eu pied d'une falaise en surplomb de la dite calanque.

Imaginez une calanque privée et un complexe hôtelier bâti eu pied d'une falaise en surplomb de la dite calanque.

Partager cet article

Repost 0
Published by Philomène - dans Voyages...
commenter cet article

commentaires

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche