Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 13:30

Je réalise que la dernière recette postée sur ce blog était... une recette de poireaux ! Mais enfin c'est la saison des poireaux non ? Donc ceci explique cela : soyons locavore ! Et puis le poireau, quelle délicieuse plante originaire de la région méditerranéenne que les Assyriens, Chinois, Egyptiens, Hébreux… consommaient déjà.

Ensuite, le poireau est riche en pro-vitamine A, en vitamines C et E, et en fibres. Riche encore en pectine, il participe également à la régulation du taux de cholestérol.

La fondue de poireaux

La fondue de poireaux

Ingrédients :

- 4 ou 5 poireaux (selon grosseur et bio évidemment !)

- 1 échalote - herbes de Provence

- 1 cuil. à soupe d'huile d'olive - sel - poivre

- 250 gr de farine

- 3 œufs

- 2 cuil. à soupe d'huile de tournesol pour la pâte + 1 pour la poêle à frire

- 1 petit verre d'eau

Faire revenir l'échalote et les poireaux dans un faitout légèrement graissé avec l'huile d'olive, saler, poivrer, ajouter une pincée d'herbes de Provence, laisser mijoter jusqu'à obtenir une fondue moelleuse des légumes.

Pendant que les poireaux fondent... préparer la pate à beignets avec la farine, les œufs, l'huile de tournesol, sel, eau. Laisser reposer.

Verser ensuite la fondue de poireaux dans la pâte, mélanger.

Dans une grande poêle huilée, verser de petites louches de pâte aux poireaux, faire dorer puis éponger les beignets dans du sopalin. Saupoudrer de sel et de d'un tour de moulin à poivre, voire de poudre de piment d'Espelette (en plus c'est joli, ces petits points rouges !)

Beignets de poireaux à la corsoise

Pour ce plat, plusieurs utilisations sont possibles : à l'apéro (vous allez surprendre vos invités à peu de frais) ; en entrée ; enfin en plat unique le soir agrémenté d'une bonne salade (à l'ail forcément...)

Beignets de poireaux à la corsoise
Repost 0
Published by Philomène - dans Recettes de cuisine
commenter cet article
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 14:14

A la Noël, on fait des cadeaux ! Alors j'ai décidé de vous offrir une recette ! Vous me direz, une recette...

Mais c'est que je suis un peu jalouse de mes recettes, en définitive je me rends compte qu'à l'instar des anciens cuisiniers, je n'aime pas vraiment ça, donner une de mes recettes ! Elles sont un peu comme des secrets... Alors ma foi, on peut dire que c'est un cadeau...

Bon, assez bavarder, cette recette  donc, elle peut faire merveille pour les fêtes. D'ailleurs je l'ai mise comme entrée le 25 décembre à midi, et comme d'hab. elle a beaucoup plu.

Ah ! mais zut ! Où ai-je la tête... la Noël est passée... je retarde complètement. Enfin, il reste encore les repas de fin d'année, le réveillon du 31 décembre, le repas du 1er janvier... sans compter toutes les fêtes que l'on veut bien fêter, en fait !

Rouleaux de poireaux au saumon

Rouleaux de poireaux au saumon

 

Ingrédients :

- 2 ou 3 gros poireaux

- 2 ou 3 tranches de saumon fumé (ou de truite)

- 1 cuillère à soupe de pistaches concassées

- 2 cuillères d'huile d'olive

- 1 cuillère de vinaigre balsamique, un peu de moutarde à l'ancienne

- sel, poivre du moulin

Coupez les pieds des poireaux, ôtez les premières feuilles et passez-les sous l'eau. Découpez chaque poireau en quatre ou six tronçons. Faites-les blanchir 14 à 15 minutes dans de l'eau bouillante salée, rafraîchissez-les sous l'eau froide, puis égouttez-les. Coupez le saumon (ou la truite) en lanières. Retirez les coeurs des tronçons, émincez-les dans le sens de la longueur, entourez-les d'une lanière de saumon puis farcissez chaque tronçon évidé. Disposez les rouleaux ainsi formés sur un plat. Réservez au frais jusqu'au moment de servir. Dans un bol, mélanger la moutarde, le vinaigre, l'huile, les pistaches, poivrez bien. Nappez les rouleaux avec cette vinaigrette et servez.

 

Rouleaux de poireaux au saumon
Repost 0
Published by Philomène - dans Recettes de cuisine
commenter cet article
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 11:07

Et voici, avec l'automne, la saison des olives cassées "de la vallée des Baux" qui revient.

Les olives cassées ? Ma Madeleine de Proust ! Une de mes "friandises" préférées ! Depuis... oh ! là ! là ! Je me souviens ... j'avais - allez quoi, quatorze quinze ans - et en revenant du lycée avec Marie-Christine (copine et voisine) nous faisions halte chez l'épicier situé à côté de chez nous. Nous prenions un cornet chacune (à mettre sur la note des parents...) et restions sur le pas de l'immeuble à déguster et crachoter nos noyaux dans le caniveau !

Bien meilleur que les carambars, les malabars, réglisses et cie.

Donc, je vous l'ai dit, voici la saison, alors... à déguster sans modération !

Olives cassées

Recette Olives vertes cassées

 

"Il faut casser les olives bois contre bois (c'est-à-dire utiliser une planche en bois et un maillet en bois, non em métal qui les ferait noircir). On recouvre la totalité des olives d'eau (prévoir un récipient assez grand). On change cette eau tous les jours pendant 8 à 10 jours. A part on prépare une décoction d'aromates. Ilf aut compter pour 1 kg d'olives : 15 g de coriandre en grains, 10 g de fenouil sauvage, 5 g de laurier en feuilles, 5 g d'écorce d'orange douce. On met à bouillir 15 minutes les aromates dans la quantité d'eau servant à recouvrir les olives. On laisse infuser au moins 3 heures. On verse toute la préparation froide (il ne faut pas filtrer sur les olives. Auparavant, il faudra ajouter 100 g de gros sel par kilo d'olives."

Recette de Martine Bonnabel-Blaize

Les herbes du Père Blaize (Edisud)

 

Olives cassées

Maintenant, si vous avez la flemme de préparer la recette, faites comme moi, achetez-les chez votre boucher ou votre charcutier (attention elles doivent provenir d'un seau estampillé Vallée des Baux). Enfin à Marseille, on les trouve dans ces magasins-là.

Surtout méfiez-vous des barquettes toutes prêtes des supermarchés, cela n'a strictement rien à voir...

Repost 0
Published by Philomène - dans Recettes de cuisine
commenter cet article
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 07:11

Rose-Philomene---curry-001.jpg

Et regardez un peu ce que Grand Fils m'a amené à la maison ce week-end ! Une bouteille de rosé nommé Philomène !!!

Une belle robe d'un rose très clair, une saveur fruitée et acidulée, pour un vin de la région, nous n'avons pas tardé à faire un sort au breuvage.

C'était une belle découverte !

Maintenant, si ça vous tente de trinquer à mon nom ...

Domaine de La Ferrière

13330. Pelissanne

04 90 53 28 61

Rose-Philomene---curry-006.jpg

Repost 0
Published by Philomène - dans Recettes de cuisine
commenter cet article
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 10:17

6850678940_607b3f9fc4.jpgJe vous ai plusieurs fois parlé des paniers de Vauban Des paniers à Vauban , l'Amap qui nous livre toutes les semaines nos légumes bio.

Depuis trois ans, nous avons ainsi découvert et apprécié des légumes que je ne connaissais pas et n'avais jamais acheté, genre chou rave, chou chinois, radis noir, multiples variétés de courges...

Ce jeudi soir, il y avait dans le panier... des topinambours ! Oups !

Tout d'abord, un peu de science !

Le topinambour (Helianthus tuberosus L.), aussi appelé artichaut de Jérusalem, truffe du Canada, poire de terre ou soleil vivace, est une plante vivace de la famille des Astéracées, cultivée comme légume pour ses tubercules riches en inuline.

C'est une espèce voisine du tournesol (Helianthus annuus) qui appartient au même genre.

O.K. cela appris, ne me restait plus qu'à chercher une recette, à concocter à ma façon avec ce que j'avais sous la main.

Conclusion : les topinambours ont un goût d'artichaud, sont tendres et moelleux. Moi, j'ai bien aimé. Il paraît que ce tubercule revient à la mode, donc vous devriez en trouver facilement sur les étals des marchés.

 

Topinambours à ma façon

 Topinambours-005.jpg

Ingrédients :

500 ou 1 kg de topinambours

1 ou 2 carottes

1 oignon

10 cl de vin blanc

 

Éplucher les topinambours avec un petit couteau en faisant d'épaisses pelures. Au fur et à mesure, immergez-les dans un récipient empli d'eau citronnée (pour éviter qu'ils noircissent). Puis rincez-les et coupez-les en tronçons.

Dans une cocotte, faire rissoler l'oignon dans du beurre, mettre une gousse d'ail écrasé, une pincée d'herbes de Provence, une pincée de muscade, les topinambours, la ou les carottes coupées en rondelles pas trop fines, 10 cl de vin blanc, sel et poivre. Ajouter un verre d'eau.

Faire mijoter à feu doux 20 minutes à partir du chuchotement de la soupape si c'est à la cocotte minute, ou 35 minutes dans une casserole classique.

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Recettes de cuisine
commenter cet article
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 13:41

Les "tautennes" sont le nom donné en Provence aux encornets, seiches ou autres calamars.

 

Encornets-001.jpgIngrédients :

1 encornet par personne

2 oignons

2 gousses d'ail

2 ou 3 tomates

1 morceau de pain

sel - poivre

persil

1 ou 2 jaunes d'oeufs

Une sauce tomate MAISON cuite à part

 

Enlever et jeter le noir et l'os enfermé dans la calotte, séparer celle-ci des tentacules et laver bien le tout.

Mettre les calottes (poches) sur une feuille de sopalin.

Hacher finement les oignons puis faites-les revenir dans une poêle avec quelques cuillerées d'huile d'olive, ajouter les tentacules hachées finement, 2 ou 3 tomates bien mûres coupées en morceaux, l'ail, assaisonner et faire mijoter un moment.

Ajouter ensuite un morceau de pain gros comme le poing, bien trempé dans du lait et pressé, un peu de persil, mouiller avec une petite tasse de bouillon, laisser réduire puis ajouter en dernier un ou deux jaunes d'oeufs.

La farce doit être épaisse et de bon goût... remplissez les calottes aux trois-quarts, les fermer avec un batonnet de buis passé en travers.

Déposer alors dans un plat allant au four.

 

D'autre part, faire une sauce tomate avec des tomates fraîches ou en boîte et recouvrir les tantennes farcies avec la sauce laissée un peu liquide. Arroser d'un filet d'huile d'olive et faire gratiner lentement.

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Recettes de cuisine
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 15:51

Il y a quelques jours, euh ! euh ! c'était mon anniversaire. A propos, ça y est, la coquetterie me tombe dessus, donc je ne vous dirai pas le chiffre !

Mais ce qui ne m'inspire guère non plus, mais alors plus du tout, c'est le gâteau d'anniversaire ! Souffler des bougies ? Non, vraiment, merci.

Surtout que,  je ne suis pas très gâteau. Les autres fois, évidemment, je faisais certes un gâteau... au chocolat pour les petits. Seulement, cette fois-ci, contestation, opposition, révolution ! J'ai pensé : "pour une fois, je vais faire un truc pour moi !"

O.K. mais alors, question : "de quoi ai-je envie ???

Et là, un flash ! Un parfait au café.

Le dessert préféré de mon enfance qui se présentait dans le commerce sous forme d'un gros triangle glacé mais qui a disparu (comme les cassates) de notre environnement ! Ne me restait plus qu'à trouver la recette, je vous la donne ci-dessous. 

Sans la photo ! Je n'ai pas eu le réflexe clic-clac assez rapide pour immortaliser mes jolis petits parfaits qui ont été engloutis en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire ! 

Pour l'accompagner, les meringues se sont imposées (à cause des blancs d'oeufs restants en rade...)

 

Le parfait au café :

 

Ingrédients (pour 6 personnes) :

- 3 jaunes d'oeufs

- 100 g. de sucre glace

- 40 cl de crème fraîche liquide entière

- 1 verre de café fort

 

Mettre la crème et les fouets du batteur au congélateur 15 mi, afin que tout soit bien froid. Ensuite battre au fouet dans un saladier les jaunes d'oeufs et le sucre glace jusqu'à ce que le mélange mousse et blanchisse. Ajouter alors le café.

Dans un autre récipient, batter la crème en chantilly (patience...) bien ferme. Puis ajouter peu à peu la crème fouettée dans la préparation aux oeufs en soulevant bien le mélange.

Mélanger délicatement à l'aide d'une spatule.

Verser ensuite dans un moule à cake ou plusieurs petits moules en silicone. A défaut, un moule métallique chemisé d'un film étirable fera l'affaire.

Mettre au congélateur au moins 12 heures.

Sortir du congélateur 10 minutes avant de servir.

  

Les meringues

Parfait-et-meringues-007.jpg

Ingrédients (pour 6 personnes) :

- 3 blancs d'oeufs

- 140 g. de sucre en poudre

- 1 pincée de sel

 

Préchauffer le four à 150° car cette recette doit être exécutée rapidement. Dans un saladier, battre les 3 blancs en neige avec la pincée de sel.

Lorsque les blancs sont montés très fermes, incorporer les 140 g de sucre.

La pâte doit s'étirer en un ruban lisse et homogène.

Sur la plaque de cuisson recouverte de papier sulférisé, disposer des petits tas à l'aide d'une cuillère à soupe en leur donnant la forme que vous voulez.

Enfourner et laisser cuire 1 h 20 environ à 150°, voire 140°, les meringues ne doivent pas cuire mais seulement sécher.

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Recettes de cuisine
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 12:50

3259904327_6973a26c5c.jpgLe café turc, selon les lieux où vous allez le commander, ce sera un régal ou... un breuvage quasi imbuvable !

Nous avons eu droit aux deux cas durant notre séjour en Turquie !

 

L'idéal, si l'on boire un BON café turc... est de le faire soi-même !

 

 

 

Ingrédients ( pour 4  tasses) : 

4 cuillères à café de café finement moulu (spécial café turc)

1 tasse à café de sucre en poudre (ou + ou - selon ses goûts)

4 petites tasses d'eau froide

 

Dans une petite casserole à défaut de l'ustensile typique, verser l'eau puis ajouter le sucre et le café. Mettre à feu moyen et surtout ne pas remuer ! Une mousse va peu à peu se former sur le dessus.

Le café est prêt dès que l'ébullition commence. Eteindre le feu sans laisser bouillir et verser de suite dans les tasses en répartissant la mousse.

Attendre que le marc de café se dépose au fond de la tasse avant de boire.

 

* Histoire racontée par Mehmet :

 

Dans les temps anciens... des mariages arrangés, quand un jeune-homme venait faire sa demande officielle à la famille de sa promise, la tradition exigeait que la jeune-fille en question offre une tasse de café au futur fiancé.

Mais elle avait (en théorie...) le droit de refuser. Dans ce cas, la jeune-fille mettait du piment dans le café !

Le garçon savait ainsi que son offre était refusée ! Mais si le café était bon, alors... tous les espoirs étaient permis !

 

Repost 0
Published by Philomène - dans Recettes de cuisine
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 17:20

Hier samedi, un séminaire de Filigranes www.ecriture-partagee .com  aux Espillières (Aubagne). Partage.

Des mots dits mais pas maudits, des mots écrits, écrits, pensés, ébauchés, pour le prochain numéro de la revue. 

Le thème de l'année étant Le temps des métamorphoses (mais je vous en ai déjà parlé), ce sera le numéro 2 soit « Si rien de radical n'advient ».

Le thème vous inspire ? Écrivez, envoyez vos textes !

 

Mais chez Fili, on mange aussi ! Partage.

Hier j'avais préparé une pizza à la scarole. Et la recette a été demandée... du coup je me suis dit : "tiens je vais mettre la recette sur le blog !"

Chausson-a-la-scarole-002.jpg

Chausson (pizza) à la scarole

 

 

Ingrédients :

-         250 gr (2 personnes) ou 500 gr (4 personnes) pâte brisée (maison) ou

1 ou 2 pâtes industrielles (dans ce cas préférer des pâtes bio ou sans additifs)

-         1 scarole (ou autre salade)

-         1 oignon – 2 gousses d’ail – une pincée d’origan et d’herbes de Provence

-         2 tomates (ou un peu de coulis ou de tomates pelées en boîte)

-         6 ou 7 anchois

-         une dizaine d’olives noires dénoyautées coupées en deux

-         huile d’olive

-         sel - poivre

 

Faire la pâte brisée ou déballer les pâtes. Pour deux personnes une pâte suffit.

Dans un plat à tarte, si la pâte est faite maison, mettre du papier sulférisé, sinon déplier la pâte toute prête. Piquer le fond avec une fourchette.

Dans une poêle, mettre une cuillère à soupe d’huile d’olive, faire revenir un oignon émincé, puis mettre les feuilles de salade lavées et égouttées, les tomates égrainées coupées en morceaux. Commencer à faire réduire.

Au bout d’un moment, ajouter les olives noires coupées en deux, les anchois, l’ail écrasé, les herbes, l’origan, sel, poivre. Attention avec le sel à cause des anchois… Laisser cuire à feu doux, au besoin ajouter un peu d’eau. Il faut que la salade soit complètement réduite, quasiment en bouillie.

 

Déposer la marmelade de salade sur la moitié de la pâte (petite pizza), l’étaler à l’aide d’une fourchette, si besoin ajouter un peu d’huile d’olive, replier la pâte. Pour une grande pizza étaler la marmelade sur toute la surface et recouvrir avec la deuxième pâte puis souder les bords l’un contre l’autre.

Badigeonner le dessus de la pizza avec de l’huile d’olive.

Mettre à four chaud 200° 35 minutes.

  

Repost 0
Published by Philomène - dans Recettes de cuisine
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 13:58

Homards-grilles-003.jpg

 

Ce n'est pas parce que les fêtes sont finies, qu'il faudrait ne plus faire de repas de fête ! On peut toujours s'inventer une raison... Bon, il est vrai que les homards juste au-dessus, nous leur avons fait un sort le soir du 31 décembre 2011. Les pauvres n'ont pas passé l'année !!! Enfin bref, voici une recette facile et vite faite pour repas de fête.

Si vous n'avez pas de cheminée, utilisez le grill du four ou d'un barbecue.

Astuce de la poissonnière : si vous achetez les homards la veille pour raison pratique (c'était mon cas... oups ! les rayons des supermarchés les samedi, qui plus est jour de réveillon), faites les bouillir ENTIERS 6 ou 7 minutes (selon grosseur) de retour chez vous, puis mettez au frigo. Ils finiront de cuire les cinq dernières minutes au grill COUPÉS EN DEUX  juste avant de passer à table le lendemain.

 

Ingrédients :

1 homard par personne

beurre 1/2 sel

1 verre de pastis

1 échalote (ou 1 oignon blond)

1 bonne poignée de basilic frais ciselée

 

Si vous achetez les homards la veille du repas prévu, préparer un court bouillon (vin blanc, aïl, oignon, carotte, fenouil, laurier) et plonger les homards vivants dans le bouillon frémissant. Laisser cuire 6 ou 7 minutes selon grosseur.  Sortir les homards, laisser refroidir puis mettre au frigo sous feuille aluminium ou cello. Garder un verre du bouillon en réserve.

Le jour du repas de gala... sortir les homards du frigo une heure avant de passer à table, couper les en deux.

Homards-grilles-006.jpg

Dans une petite casserole, mettre 50 gr de beurre 1/2 sel à fondre, ajouter l'échalote coupée, le verre de bouillon, laisser réduire. Mettre le basilic ciselé hors cuisson.

Poser les homards sur la grille du four, du barbecue ou de la cheminée, carcasse en dessous.

Faire griller 5 ou 6 minutes maximum. A la fin flamber avec le verre de pastis préalablement chauffé. Mais vous pouvez également remplacer le pastis par du Cognac, du whisky ou tout autre alcool fort.

Disons que le goût anisé du pastis se marie bien avec le pistou et puis, n'oubliez pas, je suis marseillaise...

Juste avant de servir, arroser les homards avec la sauce au pistou.

Servir immédiatement accompagné d'un risotto. Homards-grilles-009.jpg

Repost 0
Published by Philomène - dans Recettes de cuisine
commenter cet article

Blog Ribambelle D'écritures

  • : LEMONDEPHILOMENE
  • LEMONDEPHILOMENE
  • : Ecritures, lectures, autres slams et divagations par Jeannine Anziani alias Philomène
  • Contact

Profil

  • Philomène
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !
  • En l'an 2000, j'ai décidé de changer de vie ! Disons, de me consacrer à ce que j'avais toujours rêvé de faire : écrire... Alors, depuis, j'écris... pour les grands et pour les petits !

Ouvrages parus

!cid 784A2A53-C404-499D-B6DE-691DD5C21D7B@home

 Phocette, la petite souris marseillaise (Editions de l'Hippocampe)

Recherche